Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A vos pupitres ! Les élèves reprennent le chemin de l’école

La pilule des frais scolaires est dure à avaler




A vos pupitres ! Les élèves reprennent le chemin de l’école
Triste, triste l’écolier, c’est fini les vacances…, n’est-il pas vrai que les joies les meilleures sont les plus courtes ? Ce sacré Charlemagne, même si ce n’est pas lui qui a en fait  inventé l’école, s’attire les foudres et des écoliers et de leurs parents à chaque début d’année scolaire. Les premiers estiment que les vacances ne sont jamais suffisantes à leur goût alors que les seconds pensent plutôt à leur portefeuille. Mais, c’est pour la bonne cause. En effet, après deux mois de dépenses successives imposées par le mois sacré du Ramadan et les plaisirs de la saison estivale entre plages et rencontres familiales, les ménages s’apprêtent à faire face à une autre épreuve aussi dure sur le plan financier.
Ainsi, la rentrée scolaire 2013-2014 pour les cycles primaire et secondaire (collégial et qualifiant) ainsi que les classes préparatoires au brevet de technicien supérieur aura lieu respectivement les 11, 12 et 16 septembre courant. Bien évidemment la mission française et les écoles privées reprennent avant. Où que l’on soit et  à quelque niveau que ce soit, le coût élevé des frais de scolarité de la rentrée demeure souvent synonyme de «stress», alors que ça devrait être un moment d’enthousiasme.  Entre livres et fournitures scolaires, manuels parascolaires et frais supplémentaires, c’est la saignée. Au niveau des papeteries et des librairies, c’est le grand rush. On joue pratiquement des coudes dans des queues interminables. Les responsables se frottent les mains et  font de leur mieux pour contenter leurs nombreux clients dans cette papeterie de la place. Parmi eux, Naima sort chargée de plusieurs sachets. Elle est passée juste récupérer la liste qu’elle a déposée en début de semaine. «Je gagne ainsi beaucoup de temps et puis j’ai bien insisté auprès du libraire afin qu’on me donne uniquement des fournitures de 2ème choix pour faire des économies».  C’est pour les mêmes raisons qu’Ahmed a préféré faire seul ses courses. «L’année dernière, mes deux enfants m’ont accompagné. Ils étaient séduits par les coloris et la forme des fournitures (fruits, animaux) dont le prix n’est pas toujours en rapport avec la qualité. Et d’ajouter :«Pour ma part, je  privilégie les accessoires de marque qui conjuguent robustesse et qualité. Une façon de motiver les enfants à bien travailler à l’école». Somme toute, quand arrive le jour des achats scolaires, reviennent les mêmes questions. Comment acheter strictement ce qui est nécessaire? Comment ne pas se tromper de cahier ou payer trop cher tel  ou tel accessoire? Comment réduire le poids du cartable et celui des dépenses? Un vrai casse-tête pour Aziza qui pointe du doigt les responsables de l’école. Scandalisée, elle exhibe la liste des fournitures de son enfant sur laquelle a coché bon nombre d’éléments qui, d’après elle, relèvent plutôt du superflu. «Je me demande ce que peut faire un enfant de 9 ans avec 2 ramettes de 500 feuilles chacune. L’année dernière déjà, on n’a même pas utilisé la moitié de la première ramette, et les exemples ne manquent pas», s’est-elle indignée avant de souligner : «L’association des parents d’élèves devrait avoir son mot à dire à ce propos». Karima qui l’accompagne s’enthousiasme, quant à elle, du fait qu’elle n’aura pas à acheter  un certain nombre de livres récupérés de chez une voisine. «Vivement que le concept de la «bourse des livres» soit adopté par tous les établissements scolaires», n’a-t-elle pas manqué de souligner.
Mal an bon an, les parents remplissent ainsi leur part du contrat, alors aux enfants d’en faire autant ! Pour ce, rien de tel que de se replonger dans le rythme de l’école.

Nezha Mounir
Mardi 3 Septembre 2013

Lu 729 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif