Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

2ème phase de la flexibilisation du dirham




La deuxième phase de la réforme du régime de change, entamée ce lundi, vise à perfectionner les mécanismes et la réglementation mis en place par Bank Al-Maghrib (BAM) pour permettre le bon fonctionnement de ce nouveau régime, a souligné Driss Effina, professeur d'économie.
L'élargissement de la bande de fluctuation du dirham de ±2,5% à ±5% constitue une "étape importante" dans cet exercice mené par la Banque centrale car il permettra de tester le dispositif mis en place lors de la première phase, a indiqué M. Effina dans une déclaration à la MAP.
"Aujourd'hui, tout va basculer vers les banques privées qui vont se charger d'animer le marché de changes marocain", a-t-il relevé, estimant que cette nouvelle fourchette de fluctuation "reste très limitée".
"Les ±5% de fluctuation ne vont pas avoir un impact très significatif. Nous allons avoir un petit impact sur le dirham comme l'étape d'avant", a poursuivi M. Effina, également président du Centre indépendant des analyses stratégiques.
M. Effina a rappelé que lors de la 1ère phase de cette réforme, "il y a eu des hauts et des bas du dirham", et ce en fonction des différentes périodes liées notamment à la rentrée des Marocains résidant à l'étranger et aux hautes saisons du tourisme.
Vendredi dernier, le ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration a décidé de procéder, après avis de BAM et à partir du 9 mars, à un élargissement de la bande de fluctuation du dirham de ±2,5% à ±5%, par rapport à un cours central fixé par la Banque centrale sur la base d'un panier de devises composé de l’euro (60%) et du dollar américain (40%).
Cet élargissement s’inscrit dans le cadre de la poursuite du processus de réforme du régime de change, qui a été initié en janvier 2018, et intervient après l’atteinte des objectifs assignés à la première phase.

Mercredi 11 Mars 2020

Lu 398 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif