Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

187 migrants subsahariens forcent le passage vers Sebta

Ils ont déjoué la surveillance des forces de sécurité marocaine et espagnole




Au moins 187 migrants sont parvenus à entrer dans le préside occupé de Sebta en courant à toute vitesse pour franchir le mur barbelé au petit matin, a annoncé lundi la préfecture de la ville tandis que la Croix-Rouge faisait état de dizaines de migrants originaires de pays subsahariens. Ils ont déjoué la surveillance des forces de sécurité marocaine et espagnole et ont forcé le passage à l'un des accès menant au préside. L'organisation précise sur Twitter que ses bénévoles avaient porté assistance à 186 personnes entrées à Sebta, dont quatre ont été transférées à l'hôpital, pour contusions ou coupures.
Des migrants tentent régulièrement de pénétrer dans les présides occupés de Mellilia et Sebta, protégés par des grilles métalliques atteignant parfois les 6 mètres de haut et surmontées de barbelés.
" Ils sont entrés à 4 heures du matin (02H00 GMT) en courant", a expliqué à l'AFP un porte-parole du préside occupé. Selon une estimation provisoire, 187 personnes sont entrées ainsi. Ce sprint nocturne a surpris les agents qui, débordés, n'ont pu retenir les fuyards.
"Il n'y avait pas eu de tentative menée de cette façon depuis très longtemps ici", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Guardia civil. Sur une vidéo tournée par une télévision locale, on voit des jeunes hommes originaires d'Afrique subsaharienne exulter dans les rues de Sebta". Ils ont majoritairement été transférés vers un centre de rétention d'où ils pourront faire une demande d'asile.
Les présides occupés de Mellilia et Sebta sont des accès privilégiés de l'émigration clandestine africaine. Sebta compte 74.000 habitants et s'étend sur moins de 20 km2.
Le 1er août, 200 personnes avaient tenté à l'aube de forcer le passage en utilisant des cisailles et des masses pour forcer l'ouverture des portes, et 73 avaient pu entrer ainsi à Sebta, selon la préfecture. 18 personnes avaient été "légèrement" blessées, dont 15 migrants et trois éléments de la Guardia civil, avait-on précisé à l'AFP.
En février, 850 migrants sont parvenus à passer à Sebta en seulement quatre jours, franchissant la double clôture grillagée de huit kilomètres de long, rehaussée de trois à six mètres en 2005.
Aux mois de mars et juin derniers, deux voitures bélier ont également forcé le passage vers Mellilia.

Mardi 8 Août 2017

Lu 575 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés