Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Taqa Morocco enregistre un RNPG en baisse au premier trimestre




​Taqa Morocco enregistre un RNPG en baisse au premier trimestre
Le résultat net part du groupe (RNPG) Taqa Morocco s’est établi à 152 millions de dirhams (MDH) au terme du premier trimestre de 2020, en baisse de 42,8% par rapport à la même période de l’exercice précédent.
Le RNPG a atteint 152 MDH au T1-2020 contre 265 MDH à fin mars 2019 suite à l’évolution du résultat d’exploitation consolidé et celle du résultat financier consécutive à la baisse de la rémunération de la trésorerie disponible, indique Taqa Morocco dans un communiqué financier.
Et de noter qu’il en découle un taux de marge nette consolidé qui s’élève à 9,2% contre 14,3% à fin mars 2019, rapporte la MAP. Ainsi, le résultat d’exploitation consolidé s’est élevé à 467 MDH contre 654 MDH à fin mars 2019 suite à la réalisation de la révision majeure planifiée de l’Unité 5, relève la même source, ajoutant que le taux de marge opérationnelle consolidé s’est établi à 24,8% au T1-2020 contre 27,5% à fin mars 2019.
Pour sa part, le chiffre d’affaires consolidé a atteint 1,883 milliard de dirhams (MMDH) contre 2,375 MMDH au 31 mars 2019, précise le groupe, expliquant ce retrait par la réalisation de la révision majeure planifiée de l’Unité 5 de 68 jours au cours du T4-2019 en conformité avec le plan de maintenance, la diminution des frais d’énergie consécutive à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international et par une bonne performance opérationnelle de l’ensemble des unités.
Par ailleurs, Taqa Morocco a affiché un taux de disponibilité des Unités 1 à 4 de 95% contre 98,7% à fin mars 2019, tenant compte de la réalisation de l’arrêt planifié de 7 jours de l’Unité 3, en conformité avec le plan de maintenance, indique le groupe. Quant au taux de disponibilité des Unités 5&6, il a été en hausse à 96,6% contre 90,8% à fin mars 2019, dû à la réalisation en 2019 des arrêts planifiés des Unités 5 et 6 conformément au plan de maintenance, selon le communiqué. Le groupe fait également savoir que le montant des investissements consolidés s’est élevé à 146 MDH, contre 1 MDH au 31 mars 2019, ajoutant qu’ils comprennent principalement des projets de maintenance des Unités, notamment la révision majeure de l’Unité 5 pour un montant de 135 MDH.
L’endettement net consolidé a, de son côté, enregistré une progression de 13% par rapport à fin mars 2019, souligne la même source, expliquant cette hausse principalement par l’effet combiné du tirage de la dette afférente au paiement du droit de jouissance complémentaire pour un montant de 1,5 MMDH et des remboursements de la période.

Marsa Maroc améliore son CA à fin mars 

Le chiffre d’affaires consolidé de Marsa Maroc s’est établi à 772 millions de dirhams (MDH) au 31 mars 2020, en hausse de 6% par rapport à celui réalisé à la même période une année auparavant. Les investissements engagés par la Sodep S.A à cette date se sont élevés à 17 MDH, contre 13 MDH au 31 mars 2019, indique la société d’exploitation des ports dans une communication financière sur ses indicateurs du premier trimestre 2020.
A fin mars 2020, l’endettement net du groupe s’est élevé à 233 MDH, composé de 908 MDH de dettes de financement et 675 MMDH de disponibilités, a fait savoir la même source, précisant que les disponibilités ont baissé suite aux injections de capital réalisées dans la filiale Tanger Alliance ainsi que le don de 300 MDH fait par la société au Fonds spécial de gestion de la pandémie de Covid-19. Au niveau des indicateurs d’activité, le trafic global traité au premier trimestre 2020 par Marsa Maroc et ses filiales s’est établi à 9,92 MT en hausse de 2% par rapport à la même période de 2019. Ce niveau d’activité résulte principalement de l’augmentation de 3% à 270 KEVP du trafic conteneurisé, selon Marsa Maroc, qui note que le trafic des vracs et divers s’est maintenu au même niveau que le premier trimestre de 2019, soit 7,2 MT.
S’agissant de la pandémie de Covid-19, Marsa Maroc affirme qu’elle “assure la continuité de ses activités dans l’ensemble des terminaux, tout en prenant les précautions nécessaires afin de protéger la santé et la sécurité de ses collaborateurs et de ses clients”.


La CMT affiche un chiffre d’affaires en retrait 

La Compagnie Minière de Touissit (CMT) a réalisé un chiffre d’affaires de 88 millions de dirhams (MDH) au terme du premier trimestre de 2020, en recul de 26% par rapport à la même période de l’exercice précédent.
Cette baisse est attribuée essentiellement à la chute des cours des métaux de base et des régularisations des montants des factures provisoires au 31/12/2019, indique la CMT dans un communiqué sur ses résultats au T1-2020.
La Compagnie a mis en place un plan de continuité de son activité qui lui a permis de limiter fortement la baisse de sa production de concentré en raison des mesures sanitaires et organisationnelles mises en place dès le mois de mars 2020, à moins de 8% par rapport à 2019, précise le communiqué.
Par ailleurs, les cours de vente du plomb ont connu une baisse de 17% par rapport à la même période de l’exercice précédent, dans un contexte de crise sanitaire mondiale résultant de la pandémie de Covid-19. S’agissant du volume d’investissements, la CMT fait état d’une augmentation des investissements à 27 MDH à fin mars 2020, une évolution due en grande partie au rythme de croisière atteint par les travaux de creusement du nouveau puits. L’endettement a connu pour sa part une forte baisse, à la suite du remboursement des échéances du groupe, pour s’établir à 199 MDH au T1-2020.

Mercredi 20 Mai 2020

Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.