Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Régionalisation avancée et mode de gouvernance des provinces du Sud au cœur du discours Royal




​Régionalisation avancée et mode de gouvernance des provinces du Sud au cœur du discours Royal
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un discours au peuple marocain, ce jeudi 6 novembre 2014, à l’occasion du 39èmeanniversaire de la Marche Verte. La question du Sahara a été le sujet dominant  de ce discours. L’accent a été mis sur le développement économique et social qu’ont connu les provinces du Sud ainsi que les défis auxquels elles sont confrontées aux niveaux national et international.
Ainsi, Sa Majesté a souligné l’importance de la mise en œuvre de la régionalisation avancée ainsi que du modèle de développement régional pour les provinces du Sud. Cette régionalisation avancée garantira une gestion optimale des ressources naturelles et humaines du pays, ainsi que les projets de développement dans les différentes régions du Royaume. Elle a pour objectif de faire de la région, et plus particulièrement de la région du Sahara, un levier de développement économique, social et culturel, permettant ainsi de lutter contre les disparités régionales et de ce fait de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le Souverain a insisté sur l’importance de la solidarité entre les régions et leur soutien mutuel, et la nécessité de valoriser la richesse et la diversité humaine et naturelle du Royaume.
D’autre part, Sa Majesté a annoncé la rupture avec le mode de gouvernance actuel des provinces du Sud, estimant qu’il a connu des dysfonctionnements qui ont permis la mise en place d’une économie de rente et d’avantages indus. Ce nouveau mode de gouvernance permettra notamment de faire participer les habitants de la région à la gestion de leurs affaires locales, dans la transparence et l’égalité des chances. Le Souverain a tenu à ce que les habitants du Sahara marocain puissent profiter de façon équitable des ressources naturelles de cette partie du Royaume et a invité le secteur privé à y investir davantage et à participer de façon active à son développement.
Par ailleurs, il a évoqué l’essor économique et social qu’ont connu les provinces du Sud depuis leur libération de la colonisation espagnole en 1975. Il a affirmé que pour «chaque dirham des recettes de la région, le Maroc investit 7 dirhams dans son Sahara». Et d’ajouter : «Les indicateurs de développement humain dans la région étaient, en 1975, inférieurs de 6% par rapport aux régions du Nord du Maroc, et de 51% par rapport à la moyenne nationale en Espagne. Aujourd’hui, ils dépassent de loin la moyenne des autres régions du Royaume ».
En somme, depuis la récupération du Sahara marocain, le Maroc n’a eu de cesse de mobiliser ses ressources matérielles et immatérielles pour garantir le développement durable et soutenu de ses provinces du Sud. La régionalisation avancée sera sans conteste la garante d’une gouvernance optimale dans toutes les régions du Royaume et particulièrement la région du Sahara. 

Par Imane Cherkaoui
Jeudi 13 Novembre 2014

Lu 923 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés