Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​PSA redémarre progressivement ses usines




​PSA redémarre progressivement ses usines
Le constructeur automobile français PSA (Peugeot, Citroën) a annoncé un redémarrage “progressif et sécurité” depuis lundi dernier de ses usines, à l’arrêt depuis la mi-mars en raison du confinement contre le coronavirus.
“Le redémarrage progressif et sécurisé de la production va s’effectuer au cours des prochaines semaines avec une première vague de réouvertures partielles de l’activité industrielle entre le 4 et le 11 mai”, a indiqué le groupe dans un communiqué.
En France, la production reprendra sur certains sites “à partir du 11 mai”, en tenant compte du contexte commercial, notamment le déconfinement, la réouverture des concessions et la situation commerciale de chaque modèle, explique le groupe.
La reprise concernera les usines de pièces mécaniques et l’usine d’assemblage de Hordain qui fabrique des utilitaires, a souligné Yann Vincent, directeur industriel du groupe, lors d’une conférence de presse téléphonique, ajoutant que les autres sites d’assemblage ouvriront ultérieurement, selon un calendrier qui sera fonction des entrées de commandes, rapporte la MAP.
Dès cette semaine, la production reprendra progressivement à Kénitra (Maroc) et Trnava (Slovaquie) ainsi qu’à Mangualde (Portugal), a-t-il expliqué, cité par les médias.
Le groupe fait état de la mise en place de mesures sanitaires renforcées, partagées avec les partenaires sociaux, et déployées avant tout redémarrage d’activité avec des salariés volontaires, relève le communiqué.
Ces mesures incluent un contrôle de température à l’entrée des sites, des distributions de masques et de gel hydro-alcoolique, le respect des distances de sécurité et le maintien des portes ouvertes, entre autres.
PAS annonce également une campagne d’audits pour garantir leur parfaite mise en œuvre dans 100% des sites industriels, commerciaux, tertiaires et R&D du Groupe.
Plusieurs constructeurs automobiles européens ont annoncé récemment la reprise progressive de leur production, dont Renault et Toyota en France.
Le marché français de l’automobile a subi un nouveau choc en avril, reculant de 88,8 %, contre 72,2% en mars, conséquence de l’épidémie due au coronavirus et des mesures de confinement de la population, qui ont mis le commerce automobile à l’arrêt, selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

Mercredi 6 Mai 2020

Lu 519 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif