Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Minière Touissit enregistre des résultats mitigés au premier semestre






Sur les six premiers mois de 2017 et dans un climat social tendu, la Compagnie Minière de Touissit affiche des résultats mitigés par rapport à la même période de 2016, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse.
A l’occasion de la publication des résultats biannuels de la minière cotée en bourse, les analystes financiers soulignent une quasi-stagnation (+0,02) du résultat net part du Groupe (RNPG) de CMT à 63,8 millions de dirhams (MDH), pour une marge nette en recul de 3,8 points à 34,6%, rapporte la MAP.
Cette évolution intègre un résultat financier, qui baisse de 25% par rapport au S1 2016 à 8 MDH (charges d’intérêt relatives à l’emprunt contracté auprès de la BERD) et un résultat non courant qui bascule dans le rouge, passant de 220 mille dirhams (KDH) au 30 juin 2016, à -1,3 MDH au S1 2017, ont-ils indiqué.
Au terme d’un premier semestre, marqué par un effet volume négatif suite aux mouvements sociaux qu’a connus la mine, le chiffre d’affaires consolidé de CMT ressort, lui, en progression de 11% par rapport à la même période une année auparavant à 184,3 MDH, poursuit la même source.
La minière n’a ainsi pas bénéficié pleinement de l’effet de l’envolée des prix des métaux de base sur la période, impacté par des perturbations sociales sur sa mine et qui ont duré 2,5 mois entraînant un arrêt de la production et une baisse des volumes d’extraction, a-t-elle fait remarquer.
Cependant, la société a réussi à maîtriser en partie ses charges opératoires durant la période d’arrêt, comme en témoigne l’amélioration du résultat d’exploitation de 6,6% à 72,3 MDH, pour une marge opérationnelle qui perd 1,6 point à 39,2%, a-t-elle relevé.
Au niveau bilanciel, les analystes de BMCE Capital Bourse notent un renforcement de 86,8% du fonds de roulement (FR) de CMT par rapport à fin 2016 à 444,4 MDH, suite principalement à l’emprunt accordé par la BERD de 28 millions d’euros. 
Pour sa part, le besoin en fonds de roulement (BFR) se détériore légèrement de 4,8% sur la période à 326,8 MDH, ont-ils ajouté.
Dans ces conditions, la dette nette de la minière augmente de 38,7% à 102,7 MDH, pour un gearing de 17,4% et une solvabilité confortable avec un ratio dette nette/EBE de 0,65x.
Depuis le début de l’année, le titre CMT s’est apprécié de +9,63%, contre une progression de +51,02% une année auparavant et un léger repli de -2,31% depuis 2014.

Libé
Dimanche 8 Octobre 2017

Lu 167 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.