Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les six grands principes de la doctrine d'intervention de la CGEM




​Les six grands principes de la doctrine  d'intervention de la CGEM
La par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a présenté sa proposition de Plan de Relance de l’économie nationale lors de la 8ème réunion du Comité de Veille Économique (CVE), tenue le 21 mai dernier.
Ce Plan de Relance qui se veut intégré, massif, cohérent et équilibré entre l’État, le secteur privé et le citoyen, est l’aboutissement d’un chantier de concertation lancé par la CGEM auprès de l’ensemble de sa Gouvernance - Membres du Bureau, Fédérations, CGEM Régions, Groupe Parlementaire et Commissions, a souligné la confédération précisant que sa proposition et celles des Départements ministériels seront approfondies davantage, en perspective de la Loi de Finances rectificative et d’un Pacte pour la relance économique et de l’emploi.
Voici les six grands principes de la doctrine d'intervention énuméré par la CGEM dans le document sur sa proposition globale concernant le plan de relance économique: 
1. Relance décisive de l'économie par une action simultanée sur le maintien de l'offre (éviter les faillites en cascade) et une stimulation de la demande nationale et internationale.
2. Des mécanismes communs à l’ensemble de l’économie mais avec la différenciation des paramètres d’intensité et de durée selon les secteurs.
3. Intervention sur le tissu d’acteurs en deux étapes dont les durées sont à calibrer en fonction des secteurs:
• Réduction des pertes/charges fixes sur une période correspondant à la chute drastique de la demande
• Support à la reprise par du financement long terme avec délais de grâce, conditionné à du maintien de l’emploi formel, permettant de répartir les pertes sur la durée et les partager entre l’État, l’Entreprise et les salariés.
4. Focalisation des mécanismes de reprise sur les entreprises solvables avant la crise.
5. Utilisation de la conjoncture exceptionnelle pour formaliser l’économie et étendre le modèle social (notamment en termes de couverture maladie). Conditionnement de tout support à la formalisation (contribution de chacun selon ses capacités).
6. Accompagnement des acteurs pour positionner l’économie marocaine dans le monde de l’après Covid-19:
• Offre Maroc de relocalisation pour les chaînes de valeur internationales et promotion du Made in Morocco.
• Promotion de l’investissement répondant aux mutations sectorielles (nouveaux secteurs porteurs, nouveaux modes de consommation…).

La FNTT envisage l'adoption d'autres mesures sanitaires pour la protection de sa clientèle après le déconfinement

La Fédération nationale du transport touristique (FNTT) compte adopter d'autres mesures sanitaires pour une protection renforcée de sa clientèle après le déconfinement.
Pour ce faire, la FNTT sollicite la collaboration du ministère de la Santé dans le but d’élaborer des critères de stérilisation, indique un communiqué de ladite Fédération, précisant que l’objectif étant de réaliser un label de certification, auquel les entreprises de transport touristique doivent s’adapter pour fournir un service de qualité qui répond aux normes internationales.
Cet indicateur d'assainissement et d'hygiène permettra de protéger la santé de la clientèle au Maroc, note la même source. Ce label, explique la FNTT, sera un argument important pour la vente et la commercialisation des services et ce, à l'instar de ce qui a été appliqué partout dans le monde.
Créée en 2017, la FNTT relevant de l'Union générale des entreprises et des professions (UGEP) compte 11 associations et syndicats régionaux et provinciaux issus des différentes régions du Maroc, rappelle-t-on. Cette association qui vise à représenter et à défendre les intérêts des professionnels du transport touristique auprès du gouvernement et de toutes les instances concernées, a aussi pour vocation l’encadrement et la formation des professionnels et la modernisation du secteur du transport touristique.

Lancement d’une campagne de dépistage des effectifs de la SOMACA

Dans le cadre d’une démarche proactive pour lutter contre la propagation du Covid-19, la SOMACA et les autorités locales ont lancé conjointement une campagne de dépistage, du 19 au 21 mai 2020, visant l’ensemble des effectifs présents sur site.
La première vague a permis de tester 300 collaborateurs de différents départements dont 32 détectés positifs au Covid-19 bien qu’asymptomatiques, écartant l’hypothèse d’une contamination du virus à l’intérieur de l’usine.
La direction générale de l’usine ainsi que les équipes du ministère de la Santé et des autorités locales se sont mobilisées pour prendre en charge les collaborateurs testés positifs et retracer les cas contacts afin de les placer en quatorzaine. La désinfection des zones concernées a été réalisée le jour-même.
Depuis le début de la crise sanitaire, le Groupe Renault Maroc a placé au cœur de ses priorités la protection de la santé de ses salariés. Le référentiel sanitaire du Groupe mis en place pour assurer le redémarrage de l’usine permet de poursuivre l’activité à cadence partielle.
L’application rigoureuse des mesures sanitaires instaurées par le Royaume et du plan d’action sanitaire de la SOMACA, ainsi que le respect des gestes barrières, permettent de limiter au maximum les risques de propagation.

Lundi 25 Mai 2020

Lu 1056 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif