Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les habitants de Fès-Meknès appelés à une nouvelle mobilisation pour enrayer la pandémie




La Direction régionale de la santé (DRS) de Fès-Meknès a appelé les citoyens à se remobiliser afin d'éradiquer totalement la pandémie liée au nouveau coronavirus (Covid-19) et de briser la chaîne de contamination.
"La situation épidémiologique liée au Covid-19 au niveau de la région de Fès-Meknès est sous contrôle, mais le nombre des personnes infectées croit de plus en plus", a affirmé le directeur régional de la santé, Mehdi Bellouti, dans une déclaration à la MAP, en marge d'un point de presse tenu, lundi à Fès. "Le service de réanimation commence à accueillir des cas critiques notamment des personnes âgées souffrant d'hypertension artérielle et de diabète", a-t-il fait remarquer, précisant que "les personnes porteuses de maladies chroniques risquent d'avoir des complications en cas d'atteinte au Covid-19".
Les mesures prises après le déconfinement, au niveau de la région, notamment la grande campagne de dépistage dans les grandes unités de production ont "permis d'éviter l'apparition de plusieurs clusters", a estimé le responsable régional, ajoutant que le citoyen devrait prendre conscience que le virus sévit toujours, d'où la nécessité de la mobilisation continue pour l'éradiquer.
Le déplacement des gens doit être accompagné de mesures préventives et sanitaires, dont le port obligatoire des masques, le respect de la distanciation physique, le lavage fréquent des mains pour protéger la santé des personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques, a-t-il ajouté, invitant, dans ce cadre, les citoyens à éviter les grands rassemblements et les visites familiales à l'occasion de la célébration de la fête de l’Aid Al Adha.
Fès et Meknès figurent sur la liste des villes touchées par la décision de l'interdiction des déplacements, prise par les ministères de l'Intérieur et de la Santé, à la veille de l'Aid Al Adha dans le cadre du renforcement des mesures prises pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19.
Les deux ministères ont décidé, dans un communiqué conjoint publié dimanche dans la soirée, d'interdire, à compter de dimanche à minuit, les déplacements de et vers les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech.

Mercredi 29 Juillet 2020

Lu 676 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif