Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La DGSN communique à travers la Toile sur les transgressions de l'état d'urgence sanitaire




​La DGSN communique à travers la Toile  sur les transgressions de l'état d'urgence sanitaire
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a récemment lancé la plateforme "Covid.dgsn.gov.ma" accessible au public et destinée à communiquer entre citoyens et forces de l’ordre sur les comportements et faits qui transgressent l’état d’urgence sanitaire, en vigueur dans le Royaume depuis le 20 mars.
Le lancement de ce nouveau portail intervient dans le cadre des efforts de la DGSN dans la mise en place de mécanismes interactifs visant à instaurer une communication instantanée avec les citoyens et à faire participer les internautes dans l’effort national de lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus.
Ce service vient ainsi s’ajouter au travail quotidien des services de sûreté chargés de donner suite aux appels des citoyens à travers la ligne d’urgence "19", notamment les appels dénonçant les faits ou comportements qui transgressent l’état d’urgence sanitaire.
Cette nouvelle plateforme, conçue et programmée par des experts et ingénieurs relevant de la DGSN, repose sur la collecte automatisée de données fournies par les citoyens sur des cas de transgression et les transmet instantanément et 24h/24 aux salles de commandement et de coordination qui les exploitent à leur tour, pour orienter les patrouilles et unités chargées sur le terrain de veiller à l’application des mesures de confinement sanitaire dans les différentes zones urbaines relevant de la compétence territoriale des services de la sûreté nationale.
A l’instar des critères de sécurité et de transparence utilisés pour surveiller les déplacements exceptionnels des citoyens, un intérêt particulier a été porté, au niveau de ce portail, à la protection et au respect des données personnelles des utilisateurs. 
Dans ce sens, une consultation a été menée avec les services de la Commission nationale de contrôle de protection des données à caractère personnel qui a mis en place un cadre légal et organisationnel visant à préserver les informations recueillies à travers cette plateforme, afin de les exploiter dans le cadre de structures et protocoles de sécurité supervisés exclusivement par les ingénieurs et experts de la DGSN, dans le cadre des expertises de sécurité chargées de la gestion des données identitaires sur les bases de données relatives à la carte nationale d'identité électronique.
Le lancement de cette plateforme intervient après les résultats positifs réalisés suite à l’utilisation de l’application de surveillance des déplacements exceptionnels des citoyens, qui mise sur la collaboration sérieuse et positive des internautes avec les services de sûreté, dans la lutte contre les infractions constituant un danger potentiel pour la santé publique.  

Samedi 9 Mai 2020

Lu 686 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 17:03 Le collectif Parité maintenant monte au créneau