Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L’OCP garde son leadership mondial sur le marché des phosphates




Le Groupe OCP garde sa place de premier exportateur au monde des phosphates, et ce malgré une part de marché en baisse, passant de 38% à 34% sur la période janvier-septembre 2019.
Les exportations du phosphate brut par le groupe ont passé de 11 millions de tonnes (MT) en 2018 à 9,5 MT en 2019, impactées par une baisse mondiale de 6% des exportations du phosphate brut durant les 9 premiers mois de 2019 par rapport à la même période de 2018, indique l’OCP dans son rapport de gestion au titre de l’exercice 2019.
“Dans ce contexte, l’OCP a vu ses exportations en Amérique du Nord baisser en raison des fermetures des capacités de Nutrien”, ajoute le document.
Concernant l’acide, l’OCP demeure N°1 mondial avec 49% de part de marché, en hausse de 2%, en glissement annuel, précise le rapport, notant que le Groupe a pu accroître sa part de marché sur l’acide globalement et en Asie en particulier, ce qui a compensé la baisse constatée sur le marché européen. Les exportations d’acide du groupe se sont établies à 1,5 MT P2O5 à la fin du troisième trimestre de 2019, contre 1,37 MT P2O5 une année auparavant, rapporte la MAP.
Quant aux engrais, l’OCP a réussi à garder sa part de marché grâce à la flexibilité de son portefeuille produits et régions, dans un marché marqué par une suroffre et une demande en baisse en Asie. Grâce aux nouvelles capacités d’engrais et à sa flexibilité, OCP a réussi à développer ses exportations d’engrais, en réalisant un volume global de 9 MT sur l’année 2019 contre 8,4 MT en 2018.
L’OCP a pu profiter de la hausse de la demande en Amérique et en Europe pour placer plus de volumes et augmenter ainsi ses parts de marché sur la région de 32% et de 29% respectivement sur la période janvier-septembre 2018 à 35% et 33% sur janvier-septembre 2019.
Par ailleurs, le Groupe OCP confirme sa position de premier exportateur d’engrais vers l’Afrique avec près de 58% de part de marché à fin 2019 malgré une baisse des exportations vers le continent, souligne le document, faisant remarquer que les exportations OCP d’engrais vers l’Afrique subsaharienne sont passées de 1,9 MT en 2018 à 1,8 MT en 2019.

Vendredi 8 Mai 2020

Lu 763 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.