Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Faciliter le partage des expériences sur les questions des droits de l'Homme

Driss El Yazami a effectué une visite de trois jours à Brasilia




​Faciliter le partage des expériences sur les questions des droits de l'Homme
Le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Driss El Yazami, a mis en relief, vendredi, la convergence de vues entre le Maroc et le Brésil autour de plusieurs questions des droits de l'Homme, en présentant différentes perspectives de coopération entre les deux pays.
"Il y a une convergence entre les orientations du Brésil et du Maroc en matière de justice transitionnelle et en matière d'immigration", a-t-il indiqué dans un entretien accordé à la MAP au terme d'une visite de trois jours à Brasilia.
Lors de cette visite, le président du CNDH a eu d'intenses activités avec plusieurs responsables brésiliens représentant la présidence, le gouvernement, les instances chargées de la question des droits de l'Homme et les deux Chambres du Parlement.
Se félicitant du bilan de cette visite, M. El Yazami a relevé que le CNDH a proposé à ce que l'institution nationale des droits de l'Homme, un organe qui vient de voir le jour au Brésil, soit associée au dialogue arabo-ibéro-américain des institutions nationales des droits de l'Homme, une initiative commune du Maroc et du Mexique.
Cette initiative vise à réfléchir aux moyens de construire de fortes relations de coopération et de partenariat, susceptibles de faciliter le partage des expériences, des connaissances, des meilleures pratiques, et des points de vue sur toutes les questions des droits de l'Homme.
De même, a-t-il ajouté, la deuxième perspective de coopération réside dans la formation en justice transitionnelle.
"En Afrique subsaharienne et dans le monde arabe il y a des demandes en termes de formation sur la justice transitionnelle et les comités de vérité", a fait valoir M. El Yazami, en annonçant dans ce sens que le CNDH s'apprête à ouvrir en juillet un centre de formation à Rabat qui proposera des modules de formation à destination du monde arabe et de l'Afrique subsaharienne.
Ces modules porteront, selon lui, sur l'expérience du Maroc, du Brésil, du Chili et d'Argentine, "l'idée étant de proposer au monde arabe et à l'Afrique subsaharienne des formations qui présentent des cas pratiques de quatre expériences différentes dans le domaine des droits de l'Homme".
Evoquant les efforts du CNDH en matière de promotion de l'éducation aux droits de l'Homme, M. El Yazami a indiqué que le Conseil mène depuis plusieurs mois une enquête nationale sur la société marocaine.
Cette étude, réalisée auprès de 3.300 ménages, permettra de faire un diagnostic de l'état de la société et de déterminer les besoins en éducation aux droits de l'Homme, a-t-il fait savoir. 

Mercredi 1 Juillet 2015

Lu 66 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés