Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Yohan Blake, une denrée rare avant les Jeux olympiques




Le champion du monde du 100 m Yohan Blake a prévenu qu’il se ferait rare en compétition afin de préparer de façon optimale les Jeux olympiques de Londres (27 juillet-12 août).
“Vous n’allez pas me voir beaucoup”, a prévenu Blake mardi lors d’une conférence de presse téléphonique pour promouvoir sa participation à la réunion Ligue de diamant de New York le 9 juin.
Cette sortie lui servira notamment de préparation en vue des sélections olympiques jamaïcaines (28 juin-1er juillet), qui s’annoncent redoutables avec Blake, Usain Bolt, l’ex-détenteur du record du monde du 100 m Asafa Powell et le quatrième performeur de l’histoire Nesta Carter, ainsi que Michael Frater (9.88).
“Je ne sais pas où je vais courir cette saison”, a encore expliqué Blake, qui s’en remettra à son entraîneur Glen Mills: “Mon coach sait quoi faire, il sait quand me mettre sur la piste pour que je coure vite”. Sans mettre le 200 m de côté, Blake a toutefois indiqué qu’il allait mettre l’accent sur le 100 m. L’an dernier, Blake était devenu le plus jeune champion du monde du 100 m de l’histoire après une finale dont Bolt, l’incontestable meilleur sprinteur de la planète, avait été exclu pour un faux départ.
Ce titre lui “a ouvert beaucoup de portes”. Il vient de rencontrer le prince Harry, en visite en Jamaïque dans le cadre d’une tournée du Commonwealth pour fêter les 60 ans de règne de sa grand-mère, la reine Elisabeth II.
“The Beast”
Le jeune homme de 22 ans côtoie aussi au quotidien un autre roi, celui du sprint mondial. Blake, qui s’entraîne à Kingston dans le même groupe qu’Usain Bolt, le Racers Track Club, a même été surnommé “The Beast” (la Bête) par le recordman du monde des 100 et 200 m pour son ardeur à l’entraînement. “Je bosse deux fois plus que n’importe qui d’autre, explique Blake. A la pause de Noël, j’ai continué à travailler et mon entraîneur m’a appelé pour me dire d’arrêter. Quand tout le monde se repose, je m’entraîne encore.”
“J’en suis là où je veux être (à cette période de la saison) en terme de forme physique, tout se déroule comme prévu pour l’instant”, a jugé Blake à propos de son début de saison, marqué en février par un record personnel sur 400 m (46.49) et des deux autres sorties probantes sur 4x100 et 4x400 m, alors que Bolt a lui déjà repoussé deux fois sa rentrée en Jamaïque.
Le champion du monde de la ligne droite a expliqué qu’il mettait l’accent à l’entraînement sur sa technique de départ “afin d’être meilleur sur les 30 premiers mètres”. “C’est un domaine où je peux m’améliorer”, a-t-il assuré.
Blake s’est aussi penché sur le sujet Bolt, qu’il ne juge pas imbattable: “Nous sommes tous des êtres humains, tout peut arriver le jour J”. “Dans les starting-blocks, je sais que ces gars (comme Bolt ou Powell) sont humains car je les côtoie depuis longtemps et ça m’enlève de la nervosité”.
Quand à penser au record du monde, Blake préfère laisser ça à un autre sprinteur. “C’est pour Usain, dit-il. Battre des records ne m’intéresse pas en ce moment. Mon objectif ce sont des médailles olympiques.”

AFP
Jeudi 8 Mars 2012

Lu 257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs