Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Zarabi, un tissage harmonieux de musiques plurielles

Humble et humaniste, la jeune artiste tente à travers son écriture d’apporter un message d’amour




Si Oum est principalement connue pour sa musique, elle aspire néanmoins
à combiner plusieurs expressions artistiques, puisque son univers s’étend
à d’autres genres dont elle est tantôt l’actrice, tantôt l’inspiratrice.
Dans «Zarabi», son quatrième album, elle chante
l’amour, l’espoir, la liberté, les hommes et la vie.
 
 
Après le succès retentissant de «Soul Of Morocco», qui a séduit les mélomanes à travers le monde, Oum livre avec “Zarabi” une performance d’une autre dimension. Le nouvel album évoque un Maroc pluriel, où le désert côtoie les palmeraies et les plaines verdoyantes. La voix affirmée de Oum, entre des aigus perçants et des chœurs légers, fait osciller les émotions au fil de l’écoute, telle une branche d’olivier tantôt caressée par une douce brise, tantôt accrochée pour en cueillir le fruit. C’est dans le village de M’hamid El Ghizlane qu’a été enregistré “Zarabi”. Les chansons de l’album ont été enregistrées en extérieur, comme pour capturer sur disque le souffle du désert tout proche. L’atmosphère de l’album rappelle un concert acoustique en plein désert, un mirage sonore au rythme d’un groove jazz-oriental. «Zarabi signifie tapis, au pluriel, en darija. Il se trouve que nous avons enregistré l’album à M’hamid El Ghizlane. C’est un village qui m’est cher et où se tient un festival dont je suis marraine depuis 4 ans, dédié aux cultures des peuples nomades. Je suis très attachée à ce lieu. Le nom Zarabi est un hommage aux femmes du village, qui tissent des tapis à partir de vieux vêtements», précise Oum. Concernant l’idée d’enregistrer l’album en plein désert, l’artiste nous explique : «Au départ, nous avions installé tout le matériel dans la cour de la maison où mes musiciens et moi étions réunis pour la semaine, à Mhamid El Ghizlane». Et d’ajouter : «Mais rapidement, nous avons senti qu’il nous fallait le faire à l’extérieur, nous n’étions pas venus jusque-là pour rester enfermés. Evidemment, le désert est tout sauf prévisible. Alors ne vous étonnez pas d’entendre parfois le vent souffler, ou un oiseau chanter».
Questionné sur son généalogie musicale, Oum est radicale. «L’Afrique pour le rythme, la soul pour le chant, le gospel pour l’esprit», dit-elle. «Au fur et à mesure de mon apprentissage musical, je découvre, en autodidacte, de nouvelles influences et des écoles qui me séduisent comme le jazz, la bossa nova, la musique cubaine ou le tarab éthiopien, et je reste fascinée par les liens qui existent entre ces expressions musicales», ajoute la jeune musicienne. «Le patrimoine musical se transmet à travers l’histoire et par le voyage des peuples. Il y a là un aspect universel de l’humanité auquel je crois fort», conclut-elle.
Née à Casablanca en 1978, Oum passe sa jeunesse à Marrakech. Elle y développe des capacités certaines dans les arts plastiques et le chant. A quatorze ans, son goût prononcé pour le jazz et les musiques noires lui fait intégrer une chorale de gospel dont elle deviendra vite une des solistes.
Sa voix singulière, à la fois douce et puissante réussit à combiner les éléments de sa culture d’origine, et ceux du patrimoine musical universel qu’elle explore. Chanteuse, auteure et compositeur, Oum commence en chantant une soul éclectique dans son premier album “Lik Oum” qui mêle pop, hip-hop et rhythm and blues, avant de passer, trois ans plus tard avec sweerty, à l’affirmation de son talent de Melody-Maker inspirée de soul et de jazz. Oum joue avec les mots, entre poésie et métaphore. Vient ensuite l’album de la consécration, “Soul of Morocco”, qui séduit un public de connaisseurs aussi bien au Maroc qu’en Europe et dans le monde arabe.

Mehdi Ouassat
Samedi 14 Novembre 2015

Lu 581 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs