Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Zanaco-WAC à la loupe




Privé de son artilleur en chef, cloué sur le banc, le Wydad de Casablanca n’a pas trouvé de solution face au schéma tactique de son adversaire, Zanaco FC, qui lui a coupé les ailes.
Sans leur canonnier, William Jebbour, remplaçant au coup d’envoi, les Rouge et Blanc étaient menacés par le spectre de la stérilité. Ça n’as pas raté, il les a rattrapés. Le coach El Houcine Ammouta a tronqué son habituel 4-3-3 pour un 4-2-3-1, s’octroyant ainsi une protection supplémentaire dans l’axe, en associant Saidi et Nakach devant la défense. Les Zambiens de Zanaco, organisés autour d’un 4-4-2 à plat, ont privilégié deux doublettes sur les côtés afin de neutraliser Ounajem et Bencharki. Le revisionnage  du match permet de constater combien le Wydad semblait perdu et sans solution face à ce schéma tactique qui l’a privé de ses points forts.

Des ailiers muselés
Lors de ce match de la seconde journée de la Ligue des champions (Gp D) disputé mercredi, on a souvent vu l’entraîneur du WAC demander à son bloc de monter un cran plus haut. Car l’équipe zambienne s’était cantonnée en défense pour empêcher les attaquants wydadis de profier des espaces. Mais aussi pour créer une supériorité numérique face aux ailiers du WAC. Ces derniers ont souvent buté sur une défense zambienne composée d’une ligne de 4 joueurs et d’une autre au milieu du terrain. Ounajem et Bencherki se retrouvaient donc, souvent, encerclés par 2 ou 3 adversaires, abandonnés  par leurs latéraux, Nouassair et Amrani, dont l’apport offensif fut quasi-nul. Si l’on y ajoute la position reculée de Saidi au milieu du terrain, on obtient une équation insoluble côté offensif.
 Le but encaissé est un pied de nez aux choix du technicien marocain. Privilégier le renforcement de son assise défensive au détriment du panache offensif n’a pas suffi pour garder les cages de son équipe inviolées. Sur l’action du but, le plus marquant, c’est la passivité et le mauvais placement de Brahim Nakach et d’Anas Lamrabet. Un moment d’inattention dont a profité le milieu de terrain du Zanaco E. Mbewe, qui d’une frappe surpuissante, nettoie la lucarne de Zouhir Laaroubi.

Une surface de réparation
délaissée

Si Fabrice Ondama était très actif en attaque, il ne possède toutefois pas le redoutable sens du but et de placement de W. Jebbour. Contrairement au Libérien, il a fuit en permanence le front de l’attaque, préférant s’exiler la plus part du temps sur un côté, alors que les rares centres consécutifs aux exploits individuels d’Ounajem, auraient mérité plus de présence dans la surface de réparation. L’entrée à l’heure de jeu du buteur du WAC coïncide avec le premier temps fort des demi-finalistes de la dernière édition. Ancré dans la surface de réparation, le natif de Monrovia a tenté plus de tirs en une demi-heure que l’ensemble de ses partenaires durant tout le match. Armé d’un physique usant et d’un jeu dos au but efficient, il a aussi permis à ses coéquipiers de se placer plus haut dans le camp adverse.
Sa non titularisation laisse perplexe plus d’un même si des infos officieuses parvenues de Lusaka font part de la «non motivation» du goleador du championnat national pour ce match. En tout cas, la transformation du WAC, mu par son entrée en jeu, ne laisse aucun doute sur son rôle important au sein d’une équipe rigide tactiquement et qui manque de solutions offensives.  Le passage en 4-4-2 et l’entrée tardive d’un second attaquant en la personne de Chikatara, n’auront servi à rien, et ont en revanche montré les mauvais choix de départ d’Amoutta qui enregistre sa première défaite sur le banc des Rouge et Blanc.

Chady Chaabi (Stagiaire)
Vendredi 26 Mai 2017

Lu 1680 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs