Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vive dénonciation de la politique répressive du Polisario




Les camps de Tindouf vivent au rythme de protestations et de manifestations dénonçant la politique de répression, de persécution et d'exclusion pratiquée par le Polisario à l'encontre des séquestrés sahraouis, et appelant à cesser l'instrumentalisation de leur drame et à faire en sorte que les aides humanitaires qui leur sont destinées ne finissent pas dans les comptes bancaires des dirigeants séparatistes et des responsables des renseignements militaires algériens, a souligné Hamada El Bihi, un Sahraoui séquestré à Tindouf qui a rallié récemment la mère patrie.
Dans un entretien accordé à la MAP, M. El Bihi a qualifié de «tragique, désastreuse et indescriptible» la situation dans les camps de Tindouf, relevant qu'au moment où les populations sahraouies dans les provinces du Sud du Royaume jouissent de la prospérité socioéconomique, leurs frères dans les camps de Tindouf, au sud de l'Algérie, vivent dans des conditions dramatiques et inhumaines.
«La situation tragique dans les camps de Tindouf est la conséquence des actes de répression pratiqués par les milices du Polisario en coordination avec les services de renseignements algériens, lesquels actes ont fait, au fil des années, des milliers de morts, de blessés et de portés disparus», a-t-il affirmé.
Cette situation n'augure rien de bon, en raison des pressions exercées systématiquement par le Polisario, de l'enracinement du népotisme et de la politique de «diviser pour mieux régner» appliquée par le Polisario à l'encontre des Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf, a-t-il déploré.
Ceux-ci sont tenus de manifester leur loyauté aux chefs séparatistes pour pouvoir jouir de certains de leurs droits élémentaires, a fait savoir M. El Bihi, expliquant que les populations des camps de la honte se répartissent en deux catégories, en l'occurrence les affidés proches des cercles du pouvoir qui mènent une vie d'aisance et de confort, et d'autres qui subissent les affres de la privation et de l'indigence et qui sont l'écrasante majorité.

Vendredi 5 Février 2016

Lu 1356 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs