Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Visite de Sissi au Sinaï


25 islamistes tués par des frappes aériennes



Visite de Sissi au Sinaï
L'armée égyptienne a procédé samedi à des frappes aériennes dans le Sinaï, tuant 25 insurgés, a-t-on appris de sources au sein des services de sécurité, alors que le président égyptien effectuait une visite officielle dans cette province, théâtre depuis plusieurs jours d'affrontements meurtriers.
Les sources ont précisé que les frappes avaient pris pour cible des insurgés près de Cheikh Zoueïd et qu'elles avaient tué 12 activistes et détruit des caches d'armes et d'explosifs. Les mêmes sources ont expliqué que les forces de sécurité avaient trouvé environ 500 kg d'explosifs dans un tunnel près de la frontière entre l'Egypte et la bande de Gaza.
C'est dans cette région que le groupe armé Province du Sinaï, qui a fait allégeance à l'organisation Etat islamique (EI), est le plus actif.
Le président Abdel Fattah al Sissi s'est rendu samedi à Al Arich, le chef-lieu du Nord-Sinaï, pour soutenir les troupes engagées dans ce conflit qui a déjà coûté la vie à des centaines de soldats et de policiers, a annoncé la présidence dans un communiqué.
Vêtu de l'uniforme militaire qu'il a troqué contre le costume après son élection à la présidence, le maréchal, ancien chef d'état-major de l'armée, a déclaré que 200 combattants islamistes avaient été tués ces derniers jours.
"Cela ne suffit pas de dire que la situation est sous contrôle, elle est complètement stable", a affirmé Abdel Fattah al Sissi, dont l'incapacité à contrôler l'insurrection dans le Sinaï commence à susciter des interrogations voire des critiques chez ses compatriotes.
"Je dis aux Egyptiens (que) les forces présentes ici (dans le Sinaï) ne représentent qu'un pour cent de l'armée égyptienne", a-t-il ajouté.
Dans un communiqué publié sur la page Facebook officielle du porte-parole de l'armée, Abdel Fattah al Sissi a salué les "héros des forces armées pour les sacrifices qu'ils ont consentis pour le grand peuple d'Egypte".
Vendredi, un communiqué se réclamant du groupe Province du Sinaï a revendiqué le tirs de trois roquettes vers le sud d'Israël, qu'il appelle la "Palestine occupée". Reuters n'a pu vérifier l'authenticité du communiqué.
Une source militaire israélienne a déclaré que les roquettes, effectivement tirées depuis le Sinaï, étaient tombées en territoire israélien sans faire de victime. 

Lundi 6 Juillet 2015

Lu 288 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs