Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Visite de S.M le Roi en Tanzanie

Un événement historique sans précédent, selon le ministre tanzanien des Affaires étrangères




L’arrivée du Souverain à Dar es Salam où il a été accueilli par le président John Pombe Magufuli.
L’arrivée du Souverain à Dar es Salam où il a été accueilli par le président John Pombe Magufuli.
S.M le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A le Prince Moulay Ismail, est arrivé dimanche en fin d’après-midi à Dar es Salam, pour une visite officielle en Tanzanie, deuxième étape d’une tournée Royale qui conduira également le Souverain en Ethiopie.
A sa descente d’avion à l’aéroport international Julius Nyerere de Dar es Salam, le Souverain a été accueilli par le président de la République Unie de Tanzanie, John Pombe Magufuli.
A ce propos, le ministre tanzanien des Affaires étrangères, Augustine Mahiga, a affirmé, dans une déclaration à la presse, que la visite Royale constitue un «événement historique sans précédent» pour ce pays d’Afrique de l’Est. Nous sommes de toute évidence ravis de la visite du Roi du Maroc (...) qui permettra aux deux pays de nouer des relations profondes et élargies, à la faveur des liens politiques liant le Souverain et le Président John Magufuli, qui ont ouvert la voie vers une plus large coopération économique», a souligné M. Mahiga.
Le ministre tanzanien a fait savoir, à cet égard, qu’au cours de cette visite, plusieurs accords de coopération devront être signés entre les deux pays dans plusieurs domaines comme le transport aérien, le tourisme, les infrastructures et l’énergie, tout en formant le voeu que cette visite ouvrira aussi la voie au flux des investissements marocains vers la Tanzanie.
Evoquant l’ouverture d’une ambassade du Maroc à Dar es Salam suite à la nomination par S.M le Roi d’un ambassadeur en Tanzanie, le chef de la diplomatie tanzanienne a fait savoir que son pays ouvrira aussi prochainement un consulat général au Maroc. Et de rappeler, à ce propos, que les relations politiques entre le Maroc et la Tanzanie remontent aux années 1960, à l’époque du défunt président tanzanien Julius Nyerere et de Feu SM le Roi Mohammed V, qui entretenaient d’importants liens en relation avec le mouvement d’indépendance en Afrique.
M. Mahiga a cité, à cet égard, le soutien à l’époque du Groupe de Casablanca à la lutte pour l’indépendance en Afrique, ainsi que le rôle du contingent de paix marocain au Congo sous les auspices de l’ONU dans le soutien de l’unité de ce pays durant les premières années de son indépendance.
Le ministre tanzanien des AE a, par ailleurs, relevé que l’actuelle visite historique de SM le Roi Mohammed VI en Tanzanie n’est pas sans rappeler un autre événement saillant de l’histoire de ce pays d’Afrique de l’Est, à savoir la visite il y a 685 ans du célèbre explorateur marocain Ibn Battouta.
«La visite d’Ibn Battouta était une inspiration, et nous pensons que la venue cette fois-ci de Sa Majesté le Roi Mohammed VI nous rappelle ces souvenirs que nous devons utiliser à bon escient comme lien vital entre le Maroc et la Tanzanie”, a souligné M. Mahiga.
Le ministre tanzanien a, par ailleurs, rappelé que la Tanzanie «soutient» le retour du Maroc à l’Union africaine (UA) et estimé que son pays et l’Afrique entière bénéficieront de ce retour eu égard à l’expérience et au savoir-faire qu’il a cumulés dans plusieurs domaines essentiels.
 «En tant que membre de l’Union africaine, nous accueillons favorablement le retour du Maroc à l’UA, et la Tanzanie soutiendra certainement ce retour», a souligné M. Mahiga.
Il a ainsi fait remarquer que la Tanzanie, au même titre que plusieurs pays africains, coopère déjà conjointement avec le Maroc au sein de nombreux Forums internationaux, aux Nations unies et dans le cadre du Groupe des 77.  De ce fait, le retour du Maroc à l’UA ne sera pas uniquement significatif sur le plan politique mais permettra aussi de renforcer davantage les partenariats existants au sein des différentes instances internationales, comme l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et les autres institutions similaires, a-t-il dit.
Le chef de la diplomatie tanzanienne a ainsi exprimé le désir de son pays de bénéficier de l’expertise du Maroc dans le domaine de la finance internationale, du commerce et de l’investissement, soulignant qu’il s’agit là de questions importantes non seulement pour la Tanzanie mais pour l’Afrique entière dans le contexte notamment de la réalisation des objectifs de développement du millénaire et de l’Agenda Afrique 2063 où la contribution et l’expérience du Maroc seront vitales.

Un Forum pour le commerce
et l'investissement

 La première édition du Forum maroco-tanzanien pour le commerce et l’investissement s’est tenue, samedi à Dar es Salam, avec comme thème central la promotion des échanges commerciaux et de l’investissement entre les deux pays.
Cette importante rencontre a été marquée par la participation de la vice-présidente de la République de Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, de plusieurs hauts responsables gouvernementaux tanzaniens, du directeur exécutif de la Fondation tanzanienne du secteur privé (TPSF), de la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), et de nombreux opérateurs économiques des deux pays.
Intervenant à cette occasion, la vice-présidente de la République de Tanzanie a souligné que ce premier Forum est une parfaite occasion pour se pencher sur les voies et moyens de booster les relations et les échanges économiques et commerciaux bilatéraux.
Elle a ainsi invité les opérateurs économiques et les investisseurs marocains à investir en Tanzanie, pays dont l’économie est en plein essor et qui a fait de «grands progrès» en matière de facilitation du business et d’attraction des investissements étrangers.
De son côté, la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah-Chaqroun, a souligné l’engagement de son institution à faire de ce premier Forum maroco-tanzanien un succès, tout en se félicitant du grand engagement de la partie tanzanienne pour l’organisation et la réussite de cette rencontre inaugurale.
Pour sa part, le directeur exécutif du patronat tanzanien (TPSF), Godfrey Simbeye, a estimé que son pays a beaucoup à apprendre et à bénéficier du Maroc et de son économie, proposant dans ce sens d’établir une plateforme conjointe pour une collaboration plus étroite entre la CGEM et le TPSF en matière de commerce et de business.

Mardi 25 Octobre 2016

Lu 1147 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs