Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violations des droits de l'Homme : Marche contre l’impunité




Violations des droits de l'Homme : Marche contre l’impunité
Dans le cadre de la poursuite de sa lutte  pour la mise en œuvre intégrale des recommandations de l’Instance équité et réconciliation  (IER), l’instance de suivi des recommandations du colloque national sur les violations graves des droits de l'Homme au Maroc organise une marche nationale le dimanche 25 novembre à Rabat.  Le slogan retenu pour cette marche est : « Pour un pouvoir judiciaire indépendant capable de mettre fin à l’impunité ». Dans un communiqué parvenu à Libé, cette instance  considère qu’un pouvoir judiciaire indépendant et impartial forme un pilier essentiel pour la  protection des droits et libertés et consacre la règle reliant la responsabilité à la reddition des comptes tout en mettant un terme à l'impunité.
L’Instance considère également  le pouvoir judiciaire comme un rempart pour la protection des droits de l'Homme et pour faire des droits universels de l'Homme une référence à laquelle tous les intervenants doivent se conformer sans distinction ni exclusion.  
L’Instance appelle également le pouvoir judiciaire à assumer ses responsabilités pour faire éclater la  vérité occultée dans les dossiers de violations graves des droits de l'Homme en vertu de la loi et pour rendre justice aux  victimes, à leurs familles et à la société dans son ensemble, en insistant avec fermeté sur  la nécessité pour l’Etat de présenter des excuses officielles et publiques tout en  préservant la mémoire  collective et en parachevant les réformes constitutionnelles et législatives, juridiques, institutionnelles et éducatives à même de conforter les bases de l’Etat de droit.
Elle insiste aussi  sur l’abolition de la peine capitale, la ratification de la Convention de Rome relative à la Cour pénale internationale et l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre l'impunité. Elle demande  également  l’opérationnalisation des recommandations et des mesures relatives à l'intégration sociale des victimes des violations graves des droits de l'Homme et la libération de l’ensemble des détenus emprisonnés dans le cadre des dossiers à caractère politique.
L’Instance de suivi des  recommandations du colloque national sur les violations graves des droits de l'Homme appelle, par ailleurs, les  diverses organisations nationales des droits de l’Homme  et l’ensemble des  acteurs politiques, syndicaux et associatifs à s'engager dans ce processus et à appuyer ces revendications.
 Il est à signaler que cette marche s’ébranlera dimanche 25 novembre à 10 heures  de la place Bab Al Had  à Rabat.

MOHAMMED TALEB
Lundi 19 Novembre 2012

Lu 626 fois


1.Posté par hassan ben omar le 19/11/2012 15:05
Enfin une bonne nouvelle, la société civile semble vouloir secouer sa torpeur, je l'espère. que les forces du renouveau et de la justice pour tous et toutes se saisissent de cette occasion pour montrer l'urgence d'arriver à une réelle démocratie et non au simulacre auquel se prête bon nombre d'acteurs politiques au pays.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs