Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vessies et lanternes




La fièvre électoraliste est en passe de faire des ravages avant même que la campagne électorale n’ait démarré de manière officielle.
C’est bien beau de faire preuve de quelque ambition pour peu qu’il y ait un vécu ou un réel  qui la justifie …
C’est bien beau de se voir d’ores et déjà  vainqueur, mais pas quand des faits palpables et vérifiables à souhait disent tout le contraire.
Il n’y a de pire politique que celui qui prend ses désirs pour des réalités et donc des vessies pour des lanternes.
A en croire certains chauffeurs (tels les chauffeurs de salle), de la scène politique nationale, il serait superflu de se rendre aux urnes le 25 novembre prochain.
Les résultats sont là. Ils les donnent vainqueurs incontestés. Et pour en être aussi persuadés, ils n’ont nul besoin de ces sondages plutôt fiables car répondant à des critères scientifiques tel qu’il en existe dans les démocraties séculaires.
Le Premier secrétaire de l’USFP avait parfaitement raison de parler lors de la dernière session du Conseil national du parti  de fricotage de voyantes. Il n’y a pas d’autre mot.
Des voyantes qui, dans la foulée, n’hésitent pas, en guise de programme, à inonder le monde de bonnes intentions, de promesses mirifiques …A les écouter, ils feront du Maroc, dès le 26  novembre, un Eldorado. Il n’y aura plus de chômeurs, plus de mal logés, de mal nourris, de sous-payés, plus d’injustice, plus de mines renfrognées,  plus de malheureux ni de pauvres sur cette bonne terre qui est la nôtre. Un programme qui tiendrait en tout et pour tout à un truc de phonétique lié à la prononciation  ou non du « s » de plus.
Mais où est-ce qu’ils s’étaient terrés pendant tout ce temps, ces sauveurs du pays et,  par ricochet, de la planète tout entière?
Il s’en trouve aussi parmi ces cracks  hors pair des plagiaires attitrés.
Quel culot que d’oser regarder en face téléspectateurs et autres badauds et innocents citoyens pour leur parler de la nécessité absolue de lutter contre la dépravation, la corruption, l’achat des voix, le trafic des urnes quand on est soi-même  le fruit pourri de tout cela!

Mohamed BENARBIA
Mercredi 2 Novembre 2011

Lu 1237 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs