Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers la tenue d’un Forum parlementaire maroco-libyen : Entretiens à Rabat du président de la Chambre des représentants libyenne avec Habib El Malki et Nasser Bourita

Habib El Malki : Le Maroc appuie le dialogue inter-libyen et rejette toute intervention étrangère dans les affaires internes du pays




Le président de la Chambre des représentants libyenne, Akila Saleh, a salué, lundi à Rabat, les efforts consentis par S.M le Roi Mohammed VI, pour la réconciliation entre les différentes composantes du peuple libyen.
Lors d'entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, il a réitéré l’attachement de l’institution parlementaire libyenne au dialogue entre l’ensemble des parties, afin de répondre aux aspirations du peuple libyen, indique un communiqué de la Chambre des représentants.
Le responsable libyen a également souligné l’importance de consolider les liens de coopération et de concertation entre les institutions législatives dans les deux pays, affirmant que sa visite au Maroc est de nature à contribuer à l’ouverture de nouveaux horizons de coopération au niveau parlementaire.
Il a, en outre, félicité le Maroc pour son retour au sein de l’Union africaine, insistant sur la nécessité de la coordination entre les pays maghrébins au niveau des différentes instances et échéances internationales.
Pour sa part, Habib El Malki a évoqué la phase transitoire que traverse la Libye, soulignant les positions constantes du Royaume, qui appuie le dialogue inter-libyen et rejette toute intervention étrangère dans les affaires internes du pays.
Il a également mis en avant le rôle de l’institution législative dans la construction de l’Etat libyen, rappelant que le Maroc, sous la conduite de S.M le Roi Mohammed VI, accorde un grand intérêt à la résolution de la crise libyenne.
Il a aussi souligné les efforts consentis dans ce sens par le Maroc, conformément aux orientations de SM le Roi, et qui se sont couronnés par l’accord de Skhirat (décembre 2015), qui constitue une plateforme pour trouver des solutions, avec la contribution de l’ensemble des composantes du peuple libyen.
Selon le communiqué, les deux parties ont convenu de tenir le Forum parlementaire maroco-libyen, dédié à l’approfondissement du dialogue et à la coordination des positions et des points de vue relatifs aux questions d’intérêt commun.
Il convient de préciser qu’Akila Saleh a été également reçu le même jour par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.
S'exprimant lors d'un point de presse à l’issue de ces entretiens, le chef de la diplomatie marocaine a appelé toutes les parties libyennes à œuvrer dans le cadre de l'entente en faisant prévaloir l’intérêt du peuple libyen, sa quiétude et l’unité du pays.
Il a, par ailleurs, rappelé que le Royaume a contribué à la conclusion de l’Accord politique libyen à Skhirat le 17 décembre 2015 qui constitue un cadre   appelé à évoluer avec le développement de la situation sur le terrain, ce qui peut être l’un des éléments à même de renforcer ce cadre, ou avec des modifications qui permettent à toutes les parties libyennes de s’engager dans l’opération politique.
L’intérêt du Maroc réside dans la stabilité de la Libye et de son unité et la préservation de la souveraineté de ce pays maghrébin, eu égard aux relations séculaires existant entre les deux pays et aux liens de fraternité unissant les deux peuples, a indiqué le ministre, réaffirmant que le Royaume demeurera en concertation avec toutes les parties libyennes en vue de tenter de rapprocher les points de vue entre elles.
Nasser Bourita a noté que la visite du responsable libyen s’inscrit dans le cadre des initiatives entreprises par le Maroc sur instructions de S.M le Roi au sujet du dossier libyen, formant le vœu de voir les Libyens parvenir à un accord sur la formule politique.
Pour sa part, le président de la Chambre des représentants libyenne a indiqué que les entretiens ont porté sur la situation en Libye, le soutien au peuple libyen et l'assistance de son pays à lutter contre le terrorisme.
En outre, le responsable libyen a exprimé son appui à l’accord politique signé à Skhirat, émettant le souhait de parvenir à un accord sur l’amendement de certaines clauses, leur adoption par la Chambre des représentants et leur introduction dans la Constitution libyenne, afin, dit-il, que "cette nouvelle Chambre jouisse de la légalité".
La Chambre des représentants libyenne, a-t-il relevé, avait sollicité l'amendement de l’accord politique et demandé que le Conseil de la présidence soit formé d’un président et de deux vice-présidents, ajoutant que ledit Conseil sera chargé de désigner un Premier ministre qui ne fera pas partie de ses membres.

Mercredi 10 Mai 2017

Lu 916 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs