Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers la mise en place d'un cadre spécifique aux consortiums d'exportation




Un responsable au ministère du Commerce extérieur a plaidé pour la mise en place d'un cadre juridique spécifique aux consortiums d'exportation cohérent et adapté aux spécificités du Maroc, estimant qu'il constitue un atout qui permettra aux exportateurs de se doter d'un outil incitatif clair et permanent.
"Ce cadre permettra aux exportateurs concernés par ce mode de gestion, au-delà des appuis et encouragements existants actuellement, d'agir en toute visibilité à moyen et long termes", a affirmé Zahra Maâfiri, directrice de la politique du Commerce extérieur au ministère, lors d'une rencontre sur ''Les consortiums d'exportation'', organisée jeudi à Settat par le Centre régional d'investissement (CRI) Chaouia-Ouardigha en collaboration avec l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi) sur ''les consortiums d'exportation''.
Le ministère du Commerce extérieur a apporté et apportera toujours un soutien permanent à ce projet, a-t-elle souligné, précisant que la mise en place d'un mécanisme d'encouragement des consortiums d'exportation à travers la convention signée avec l'Association marocaine des exportateurs le 24 mai 2006 a couronné les efforts des uns et des autres en vue d'assurer à ce concept une existence réelle.
Mme Maâfiri a, en outre, indiqué que le gouvernement accorde une importance particulière aux consortiums d'exportation dans le cadre de la mise sur pied d'une stratégie globale de promotion des exportations, estimant que cette approche traduit les efforts déployés par le ministère du Commerce extérieur en vue d'immuniser davantage le secteur exportateur et lui accorder les moyens adéquats pour mieux performer.
Le directeur du CRI Chaouia-Ouardigha, Saïd Akri, a indiqué, de son côté, que le secteur industriel dans la région compte plus de 350 unités, rappelant que les exportations de la région, hors phosphates, génèrent trois milliards de dirhams.
Fleuron de l'industrie marocaine, cette région se distingue par le nombre important d'unités industrielles structurées et de renommée mondiale qui s'y implantent. Elle regroupe des activités diversifiées et plusieurs secteurs porteurs (classiques et émergents): 8,9 Mds de Dh de chiffre d'affaires (4 pc du CA industriel national), 8,8 Mds de Dh de production industrielle (5 % du national), 2,2 Mds de Dh d'exportation (4 % des exportations industrielles) et près de 17.000 emplois permanents (3 % de l'effectif industriel national).

MAP
Samedi 7 Février 2009

Lu 213 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs