Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vaste mouvement de chaises musicales dans les consulats marocains




Une preuve patente du fait que le gouvernement n’a pas respecté le contenu de sa déclaration de politique générale



Le corps consulaire marocain connaîtra dans les prochains jours un vaste mouvement, suite au récent discours de S.M le Roi Mohammed VI dans lequel le Souverain avait attiré « l'attention du ministre des Affaires étrangères sur la nécessité de s'employer avec toute la fermeté requise à mettre fin aux dysfonctionnements et autres problèmes que connaissent certains consulats». 
Environ 70% des établissements consulaires sont concernés par cette opération qui vise à mettre fin aux dysfonctionnements observés dans certains consulats.
Ce mouvement porte sur les ressources humaines et l'interaction avec les membres de la communauté  marocaine résidant à l'étranger, ainsi que l'amélioration de la qualité des  services consulaires, a indiqué le département des Affaires étrangères et de la Coopération. Lequel a souligné, en outre, qu'il sera procédé, à cette occasion, à l'affectation de ceux, dont le rendement  n'est pas satisfaisant, à l'administration centrale, à la promotion des plus distingués parmi eux, à l'adoption du rajeunissement et au renforcement de la  présence de la femme au sein du corps consulaire.
Par ailleurs, dans le but d'évaluer le rendement des fonctionnaires consulaires et agents locaux sur la base de critères de compétence, de transparence et de dévouement au service de la  communauté marocaine résidant à l'étranger, le ministère a annoncé que des missions d’audit seront également dépêchées. En plus de la restructuration des services chargés des affaires consulaires et  la consolidation de leurs capacités et compétences au niveau de l'administration centrale.
Outre la mise sur pied d'un  mécanisme chargé du suivi et du traitement des dossiers, un numéro vert international sera mis à disposition des MRE à partir du 17 août courant. Ces derniers pourront ainsi y recourir pour communiquer leurs  plaintes, doléances et requêtes.
En collaboration avec les  départements ministériels concernés par toutes ces questions, plusieurs dispositions ont été prises en vue de trouver des  solutions durables aux difficultés et problèmes que rencontrent les  MRE, relatifs notamment à l'état civil, l'enregistrement des nouveau-nés, l'homologation des documents et les  télé-services consulaires.
Dans ce cadre, il a été convenu que les départements ministériels concernés prennent dès à présent des dispositions nécessaires pour lever les obstacles juridiques, organiques et techniques rencontrés par cette communauté. Et que toutes les dispositions relatives à ces réformes procédurales devront être élaborées avant la fin de ce mois.
Concrètement, il s’agira de simplifier les procédures d'homologation des documents, suivant la procédure  "Apostille", prévue dans les conventions internationales (2 étapes au lieu  de 7 actuellement), en mettant notamment en place les dispositions nécessaires  pour permettre aux MRE, dans les semaines à venir, d'homologuer leurs documents auprès des autorités locales dans les différentes préfectures et provinces du  Royaume, a expliqué le ministre.
Comme le Souverain l’avait recommandé, le ministère des Affaires étrangères a réitéré que son département adoptera "une politique de fermeté et de tolérance zéro à l'égard  de tout dépassement" commis à l'encontre des MRE dans les consulats du Royaume et imposer des  sanctions administratives fermes et immédiates.
250 millions de dirhams seront alloués dans le  cadre des différentes opérations.
De ce fait, toutes ces décisions attestent de manière flagrante de l’échec de la stratégie adoptée par l’actuel Exécutif lors de sa déclaration de politique générale devant le Parlement.
Parmi ses axes, figuraient notamment le renforcement du réseau des centres consulaires, la modernisation de leurs services et de leurs prestations, la généralisation des consultations juridiques, judiciaires et administratives, la simplification et l'activation des procédures de traitement des plaintes et de règlement des litiges administratifs, le renforcement des services sociaux au niveau des consulats et des partenariats avec la société civile des pays d’accueil ainsi que la révision et l’élargissement des accords bilatéraux dans le domaine social.
Pures promesses qui n’ont pas été tenues puisque les MRE continuent à être confrontés à des problèmes et que n’eût été l’intervention Royale, ils n’auraient jamais bénéficié de la moindre attention d’un gouvernement qui est entré dans l’histoire comme étant le champion incontesté des promesses non tenues.
 

Alain Bouithy
Vendredi 7 Août 2015

Lu 786 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs