Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Valérie, Benkirane et l’article 490




Ils étaient à la même table. Presque  l’un en face de l’autre. Et cette proximité est soudain apparue comme miraculeuse. Et si elle arrivait à le changer ? Et si elle arrivait à lui faire comprendre que le halal/licite et le haram/illicite ne sont parfois, souvent, que des étiquettes dogmatiques, que les choses changent, évoluent exactement comme une société qui bouge.
Au dîner d’Etat offert  au palais Royal de Casablanca par le Souverain à l’occasion du voyage marocain du président Hollande et de Mme Valérie Trierweiler–c’est ainsi qu’elle est officiellement présentée par le ministère de la Chancellerie Royale qui, dans la foulée, reconnaît aisément et sans complexe que le président de la république française a une compagne et non pas une épouse- l’image de la table d’honneur  est à immortaliser. Définitivement.
Abdelilah Benkirane, notre chef du gouvernement islamiste, celui-là même qui est prompt à se draper dans l’étendard de la morale, prendre  la vertu à témoin,  s’offusquer devant des bras féminins dénudés –la camerawoman de 2M s’en souviendra pour longtemps encore- eh bien ce même Abdelilah Benkirane a dîné à la même table que «Mme Valérie Trierweiler».  Le chef du gouvernement, patron des islamistes au pouvoir, était assis presque en face de la compagne de François Hollande, à qui elle est unie par les liens de l’amour et non pas du mariage.  Faut-il en conclure que notre Benkirane évolue ? Au point par exemple de défendre cette revendication du mouvement féminin marocain qui en appelle à la suppression de l’article 490 du Code pénal. En ce pays, on continue de condamner à la prison -1 mois à 1 an- «toutes personnes de sexe différent qui  n’étant pas unies par les liens du mariage ont entre elles des relations sexuelles». Les plus optimistes d’entre nous se prennent alors à rêver  à l’impossible. Voir  Mme Valérie Trierweiler en ambassadrice de bonne volonté, battant  la campagne aux côtés des féministes d’ici.

Narjis Rerhaye
Vendredi 5 Avril 2013

Lu 3916 fois


1.Posté par driss le 06/04/2013 12:02
merci narjis

2.Posté par dress le 10/04/2013 11:32
c'est la table royale au diner :sa majesté le roi a le respect de tous les marocains et berkirane doit ce respect et donc se plier devant sa majesté avec ses invités ,
les français ont leurs lois que le maroc respecte car le maroc est un état crédible et respectable

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs