Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vague d’attentats à la voiture piégée à Bagdad

L'"Etat islamique" revendique les six attaques ayant fait une trentaine de morts




Vague d’attentats à la voiture piégée à Bagdad
Une vague d'attentats à la voiture piégée a fait au moins 29 morts samedi à Bagdad, principalement dans des quartiers chiites, apprend-on de sources policières et médicales irakiennes. La première explosion - due à une voiture piégée conduite par un kamikaze - a fait neuf morts et 21 blessés à un poste de contrôle de la police dans le quartier d'Abou Dchir, dans le sud de la capitale. Parmi les neuf tués figurent sept policiers. Quatre autres voitures piégées ont fait 19 morts: l'une dans le quartier de Baïaa (dans le sud-ouest de la capitale), une autre à Djihad, dans l'ouest de la ville, et les deux autres à Kadhimiya, dans le nord, où se trouve un important sanctuaire chiite, a-t-on déclaré de mêmes sources. 
Plus tard, une sixième explosion dans le quartier mixte de Saydiya, dans le sud de la ville, a fait un mort. Ces attentats n'avaient pas été revendiqués dans un premier temps.
L'Etat islamique (ex-Etat islamique en Irak et au Levant, EIIL), qui s'est emparé en juin d'une partie du nord de l'Irak, avait revendiqué plusieurs attentats suicide dans la capitale ces derniers temps. Sa dernière revendication en date concerne un attentat qui a fait trois morts jeudi au coeur de Bagdad. 
Le plus haut dignitaire chiite du pays, le grand ayatollah Ali al Sistani, a rencontré samedi l'envoyé spécial des Nations unies en Irak, Nikolaï Mladenov. "Nous sommes tout à fait d'accord sur la nécessité d'accélérer le processus de formation du gouvernement, un nouveau gouvernement qui doit être acceptable pour toutes les communautés", a dit Mladenov à l'issue de l'entretien. 
Dimanche, les djihadistes sunnites de l'Etat islamique revendiquaient la vague d'attentats à la voiture piégée qui avait fait la veille au moins 29 morts dans des quartiers à prédominance chiite de la capitale irakienne, Bagdad. Ces attentats sont les plus meurtriers dans la capitale depuis que les combattants de l'Etat islamique (ex-EIIL - Etat islamique en Irak et au Levant) ont mené une offensive éclair en juin dans le nord du pays et conquis de vastes territoires, dont la grande ville de Mossoul.  L'Etat islamique indique dans sa revendication que deux des attentats de samedi étaient des missions suicide menées par des kamikazes qu'elle a identifiés comme étant Abou al Kaakaa al Almaani et Abou Abdoul Rahman al Chami - noms de guerre qui laissent penser qu'ils venaient d'Allemagne et de Syrie.  

Reuters
Lundi 21 Juillet 2014

Lu 405 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs