Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une première pour une émission publique depuis la fermeture des frontières : Studio 2M s’invite à Alger




Une première pour une émission publique depuis la fermeture des frontières : Studio 2M s’invite à Alger
Le 6 mars prochain, l’équipe de Studio 2M s’installera au Centre audiovisuel du Complexe des arts  et culture «Riad el Fath», à Alger, pour la première fois depuis son lancement en 2004.
Après avoir sillonné et sélectionné les meilleurs candidats de Rabat, Fès, Tanger, Marrakech, Agadir, Laâyoune, Casablanca et Oujda (27 février), puis de Paris (3 mars), «la caravane de casting 2012 ira à la recherche des jeunes pousses de la chanson en Algérie et en Tunisie », souligne la chaîne d’Aïn Sebaâ sur son site Internet.
C’est une première pour une émission télévisée publique depuis la fermeture des frontières terrestres entre l’Algérie et le Maroc.
En effet, cela fait 15 ans qu’aucune chaîne marocaine n’avait animé une émission de cette envergure sur les terres de son voisin immédiat. Au-delà de cette aventure musicale, qui se veut ouverte aux Marocains, résidents étrangers au Maroc, Maghrébins et aux RME, c’est la symbolique que représente cette initiative qu’il faut saluer. A l’heure où les politiques travaillent encore à briser les chaînes d’une frontière qui n’a pas lieu d’exister.
Les jeunes talents algériens doués pour la chanson orientale ou occidentale sont tout de même avertis : la compétition est rude et il faut avoir bien plus que la volonté pour prétendre convaincre le jury. Et surtout, aux votes des téléspectateurs auxquels ils seront soumis.
Soulignons que seuls 28 jeunes talents seront retenus pour cette neuvième édition que l’on annonce «musicalement très riche». Encadrés par un jury composé de professionnels rigoureux et de coachs confirmés, ces candidats auront le choix de s’exprimer dans la chanson arabe ou occidentale lors des différents «primes» prévus à cet effet. Avec un défi : remporter haut la main la 9ème édition.
Pour rappel, la précédente édition avait été remportée par Meryem Chajiri et Attawitah Stamos. Sans surprise, Marouane Hidaoui et Kamal Ammouri avaient reçu le prix du public et le prix spécial.
Il faut maintenant espérer que cette compétition se tourne demain aussi vers d’autres pays du Maghreb où de nombreux jeunes voudront sans doute faire partie de cette belle aventure.

ALAIN BOUITHY
Mardi 28 Février 2012

Lu 1012 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs