Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une journée sans avocats

La défense boycotte les audiences des tribunaux




Une journée sans avocats
Les hommes en noir protestent contre les tentatives de Ramid d’élargir les prérogatives du Parquet au détriment de celles de la défense.
 Les avocats marocains montent au créneau. Après les sit-in organisés pendant deux heures dans tous les tribunaux du Maroc la semaine dernière, ils intensifieront aujourd’hui leur lutte en boycottant les audiences dans tous les tribunaux du Royaume, et ce à l’appel de l’Association des barreaux du Maroc. 
Selon Me Hassan Ouahbi, président de cette instance, les avocats sont contraints de boycotter les tribunaux toute la journée du 20 novembre 2014 pour protester contre les avant-projets de loi modifiant et complétant les Codes de procédure pénale et civile et pour défendre leur point de vue relatif au chantier de la réforme de la justice. 
Il a également tiré à boulets rouges sur les réformes que le ministère de la Justice et des Libertés entend introduire dans les Codes de procédure civile et pénale.
Concernant le premier, Me Hassan Ouahbi a principalement critiqué la disposition ouvrant  la voie à tout citoyen de se défendre lui-même sans recourir aux services d’un avocat, ce qui serait de nature à nuire aux intérêts des justiciables et notamment les couches populaires et défavorisées.
Pour ce qui est du Code de procédure pénale, le bâtonnier s’en est pris au projet de loi élargissant les prérogatives du Parquet au détriment de celles de la défense. 
Dans le cadre de sa campagne de protestation, l’Association envisage, par ailleurs, de tenir, mardi 25 novembre 2014, des séances de travail avec tous les groupes parlementaires afin de les mettre au courant de ses revendications. 
Il convient de rappeler qu’elle a rencontré dernièrement les présidents de la Chambre des conseillers et de la Chambre des représentants, ainsi que les parlementaires avocats siégeant dans les deux Chambres du Parlement. 
A noter également que le bureau de l’Association des barreaux du Maroc a décidé de célébrer la Journée nationale de l’avocat le 29 novembre 2014 sous le thème « Pas de justice sans avocat ».
Ayant pris part au dialogue national sur la réforme de la justice piloté par le ministère de la Justice et des Libertés, elle avait décliné sa vision de la réforme dans un document, mais elle a été surprise de voir que la Charte de la réforme présentée en juillet 2013 ait passé sous silence ses remarques et propositions concernant ce grand chantier. 

Mourad Tabet
Jeudi 20 Novembre 2014

Lu 2019 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs