Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une jeune doctorante à «Lillehammer» en Norvège, Nisrine Lmariouh, aspire à introduire les technologies modernes dans les écoles des villages marocains

La jeune Marocaine est doctorante à «Lillehammer» en Norvège




Une jeune doctorante à «Lillehammer» en Norvège, Nisrine Lmariouh, aspire à introduire les technologies modernes dans les écoles des villages marocains

"Mon rêve est d'introduire les technologies modernes aux écoles des villages marocains et de développer les programme éducatifs en fonction de l'environnement social". Ces mots résument l'ambition de la Marocaine Nisrine Lmariouh qui prépare son doctorat à l'Université norvégienne "Lillehammer".
Agée de 25 ans, Nisrine Lmariouh est l'une des plus jeunes doctorantes à la prestigieuse Université norvégienne "Lillehammer", un établissement qui assure la formation des cadres en Norvège dans plusieurs disciplines, notamment sociale, pédagogique, psychologique et sociologique. 
Nisrine est la première doctorante marocaine inscrite à cet établissement universitaire et la seule personne originaire de la région arabe dans l'équipe de recherche. 
En effet, l'Université "Lillehammer" compte 30 chercheurs dans le cycle doctorant, dont 20 dans le cadre du projet "Les jeunes et le développement des compétences" auprès du Centre de recherche des enfants et des compétences des jeunes au sein de cet établissement universitaire. 
Lmariouh fait partie d'un projet-pilote qui est le fruit d'un partenariat entre l'Université Cadi Ayyad de Marrakech et l'Université "Lillehammer" portant sur divers domaines liés au développement rural et à la promotion des habitants des villages.
Cette jeune doctorante travaille sur un projet du "Centre de recherches du développement des capacités des enfants et jeunes" visant l'introduction des technologies modernes au profit des enfants du village Ait Abdi dans la province d'Al Haouz, sur la base d'une étude sur le terrain. La recherche de Lmariouh, entamée en 2013 et devrait prendre fin en 2016, est supervisée par le professeur de la psychologie à l'Université "Lillehammer", Pr Nygren, et suivie par le professeur à l'Université Cadi Ayyad, Mustapha Aichan. 
Dans une déclaration à la MAP, Lmariouh a indiqué que cette recherche a pour objectif de trouver la manière propice pour faire bénéficier aux enfants issus du monde rural des moyens éducatifs modernes en s'appuyant sur leurs besoins de base, leurs compétences pédagogiques, ainsi que sur leurs particularités sociales, économiques et culturelles. 
Titulaire de deux licences des études anglaises et du tourisme et de la culture, en plus d'un master spécialisé en tourisme, «Patrimoine et développement durable», Lmariouh a souligné que ce projet préliminaire nourrit de grandes ambitions pour le développement rural au Maroc.
Elle a ajouté que son ambition est de tirer profit de l'expérience et de l'expertise de la Norvège dans le domaine scientifique et du développement en vue de revenir au Maroc avec une bonne expérience en matière pédagogique et éducative, d'autant plus que ce projet-pilote pourrait être généralisé dans nombre de zones rurales marocaines qui souffrent de plusieurs problèmes sur le plan de développement. 
A cet égard, Lmariouh a fait état de la réalisation d'une recherche de terrain dans le village d'Ait Abdi à la province d'Al Haouz (région de Marrakech-Tansift-Al Haouz), outre l'étude des données collectées auprès des cas sociaux et des entretiens effectués par le laboratoire de recherche de l'université norvégienne. 
La plupart des idées de recherche sont le fruit des discussions avec les enfants de ce village et sa population locale, a-t-elle dit, ajoutant que cela lui permet de sélectionner les programmes éducatifs les plus appropriés aux élèves du primaire dans le but de parvenir à un enseignement moderne. 
Selon Lmariouh, il a été également procédé à la création d'un programme informatique baptisé "Dragon Box", un jeu pour enfants dont l'objectif est de développer leurs capacités en mathématiques et de promouvoir l'esprit du travail de groupe chez les élèves.

"Dragon Box" pourrait être utilisé également dans l'enseignement d'autres matières comme la géographie, l'histoire et l'éducation islamique ainsi que les langues pour les élèves de l'enseignement collégial et secondaire, a-t-elle fait savoir.
Lmariouh, qui a procédé récemment à la remise de tablettes tactiles "Ipad" au profit de l'école Ait Abdi relevant du groupe scolaire "Ahrissan" (commune de Tzarat à Al Haouz), s'est dite surprise par le niveau des élèves dans ce village, expliquant qu'ils présentent leurs problèmes avec des propositions concrètes sur le rapport à établir avec leurs enseignants et leur environnement social et éducatif.
Pour savoir de près les problèmes et les besoins d'enseignement du village, Lmariouh a indiqué qu'elle a passé un bon temps durant la période de sa recherche à Ait Abdi, l'un des villages les plus défavorisés de la région d'Al Haouz, ajoutant qu'elle veille à communiquer avec les habitants en langue amazighe en vue de développer davantage d'interaction avec eux. 
D'après ses différentes recherches et visites dans ce village, la doctorante marocaine a conclu que les filles d'Ait Abdi sont animées par une forte volonté en vue de poursuivre leurs études et qu'elles refusent l'idée d'un mariage précoce, un phénomène très répandu dans la région.

Lundi 10 Novembre 2014

Lu 851 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs