Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une délégation syrienne à Moscou pour préparer Genève II

Un chef de la brigade Al Tawhid tué dans un raid à Alep




Une délégation syrienne à Moscou pour préparer Genève II
Une délégation syrienne de haut niveau doit s’entretenir lundi à Moscou avec des responsables russes de la préparation de la conférence de paix qui doit se tenir à Genève en décembre, ont rapporté des médias citant une source officielle à Damas.
Selon cette source, la délégation sera composée de la conseillère du président syrien Bachar Al-Assad, Bouthaina  Chaabane, du vice-ministre des Affaires étrangères Fayçal Moqdad, et du responsable des Affaires européennes au ministère, Ahmad Arnous. «La délégation rencontrera des responsables russes pour finaliser les détails de la conférence de paix qui doit se tenir à Genève», a précisé cette source. La conférence de Genève-2 vise à réunir des représentants du pouvoir et de l’opposition afin de tenter de trouver une solution politique au conflit en Syrie.
Par ailleurs, un chef de la brigade Al Tawhid, l’une des principales brigades rebelles islamistes syriennes à Alep, a péri jeudi dans un raid aérien des forces loyalistes, rapportent des militants d’opposition vendredi.
Selon le réseau Alep News Network, Youssef Al Abbas, connu aussi sous son nom de guerre d’Abou Al Tayyeb, a trouvé la mort pendant une réunion de l’état-major de la brigade dans une base de l’armée saisie par les rebelles.
Le chef d’Al Tawhid, Abdelqader Saleh, a été blessé et hospitalisé en Turquie, à 45 km au nord, avec un autre commandant, Abdelaziz Al Salameh. La condition des deux hommes n’inspire pas d’inquiétude, ajoute le communiqué du réseau.
Des images vidéo tournées par les militants montrent le corps d’Abou Al Tayyeb transporté dans son village natal de Mareh, dans la campagne au nord d’Alep, la grande ville du nord de la Syrie, théâtre depuis des mois d’une bataille acharnée entre rebelles et forces gouvernementales.
Venant du nord et de l’est, les forces gouvernementales syriennes appuyées par des miliciens chiites étrangers et l’Iran accentuent leur progression vers les quartiers rebelles d’Alep, selon l’opposition au président Bachar Al-Assad.
La menace paraît si sérieuse que les brigades islamistes engagées dans les combats, notamment Tawhid, Ahrar a Cham et le Front Al Nosra, ont ordonné à tous leurs combattants de rejoindre le front d’urgence «afin de repousser l’agresseur».

Reuters
Samedi 16 Novembre 2013

Lu 430 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs