Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une délégation de l'Association allemande pour les Nations unies à Laâyoune

Pour son président, la ville connaît un développement exemplaire




Une délégation de l'Association allemande pour les Nations unies à Laâyoune
Lors de la visite d’une délégation de l'Association allemande pour les Nations unies, arrivée à Laâyoune sous la  conduite de son vice-président Ekkehard Griep, les séparatistes de l’intérieur ont voulu  provoquer des affrontements avec les forces de l’ordre à Laâyoune.
Comme à l’arrivée de chaque délégation ou visiteurs étrangers, les amis d’Aminatou Haïdar avaient fait circuler une rumeur selon laquelle les associatifs allemands seraient porteurs d’un prix qu’ils devaient remettre à leur leader. L’objectif visé par les séparatistes était de  provoquer des incidents avec la police pour faire croire  aux visiteurs étrangers d’être victimes de violence de la part des forces de l’ordre.
Mal leur en a pris, car la visite des Allemands avait d’autres objectifs.
Créée en 1952, l'Association allemande pour les Nations unies est une organisation non-gouvernementale ayant pour buts notamment d'informer l'opinion publique allemande sur les institutions, les activités et les objectifs de l'ONU  et de susciter le débat autour des questions d'actualité internationale et des politiques extérieures.  
C’est dans ce cadre que cette délégation  a débarqué à Laâyoune où  elle a été accueillie par le wali de la région. Lors de leur séjour à Laâyoune, les acteurs associatifs allemands n’avaient rencontré les amis de Haïdar qu’après des séances de travail avec leur compatriote, patron de la Minurso, Wolfgang Weber, puis avec des  représentants d’associations unionistes. Ces rencontres étaient suivies d’une autre avec le wali et le directeur du Centre régional d’investissements qui leur a donné un aperçu sur la situation économique de la région et des réalisations accomplies dans le domaine des infrastructures et du développement.
Les membres de cette délégation ont également visité le port, les unités industrielles, les installations de dessalement d’eau de mer et les autres pôles économiques de la ville, ainsi que le siège de la télévision régionale. Après toutes ces activités, les Allemands ont rencontré et écouté  les représentants de Haïdar.
A la fin de ce programme chargé et varié, Ekkehard Griep a souligné  que la ville de Laâyoune connaît un développement exemplaire et qu’il n’a rien constaté qui prouve que c’est une ville qui vit un état exceptionnel.

A.E.K
Lundi 20 Mai 2013

Lu 457 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs