Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une bonne santé est tributaire de l’hygiène bucco-dentaire


Une campagne sera lancée du 24 novembre au 19 décembre



Une bonne santé est tributaire  de l’hygiène bucco-dentaire

«Les affections bucco-dentaires sont loin d'être sans gravité. Elle peuvent provoquer des complications graves allant des maladies gastriques jusqu'aux maladies cardiaques graves », mettent en garde les experts. D’où l’importance d’adopter une bonne hygiène dentaire. C’est dans ce cadre que s’inscrit la première campagne nationale organisée par le ministère de la Santé, en partenariat avec l'Ordre national des médecins dentistes et les Facultés de médecine dentaire de Rabat et de Casablanca, du 24 novembre au 19 décembre. Le thème choisi pour cette opération "Pour votre santé, prenez soin de vos dents". D’importants moyens techniques et humains seront mobilisés pour toucher le maximum de personnes notamment les enfants à travers des visites dans les établissements scolaires. 
Une initiative qui est toujours la bienvenue vu que la santé buccale est loin de constituer le premier souci des Marocains. Déjà l’hygiène laisse à désirer. Rien de bien étonnant avec la consommation moyenne d’un dentifrice par an alors que l’Organisation mondiale de la santé recommande de consommer six tubes. Côté soins, la situation est bien pire. Angoisse, grosse frayeur voire phobie, les appréhensions à passer un mauvais quart d’heure chez le dentiste sont nombreuses. «C’et toujours en catastrophe que j’atterris chez le dentiste» avoue Rachid, la quarantaine. Et d’ajouter: «J’attends que les souffrances deviennent insupportables et que les anti-inflammatoires n’aient plus aucun effet avant de me résigner à y aller». Et puis, il faut reconnaître aussi que la lenteur des soins et leur cherté en dissuadent plus d’un. Par ailleurs, il va sans dire que les mauvaises habitudes alimentaires sont à déplorer également: forte consommation de sucre notamment dans le thé, abus de bonbons et de gâteaux pour les enfants. Au final, la situation n’est pas très reluisante puisqu’au Maroc le taux de prévalence de la carie dentaire est très élevé avec 72 % des enfants de moins de 12 ans et 95% des adultes de moins de 35 ans. Mais pour soigner tout ce monde, les chiffres indiquent qu’on ne dispose que  d’un dentiste pour plus de 40.000 habitants. 
C’est pourquoi au cours de cette campagne, des zones enclavées bénéficieront de consultations grâce à des équipements médicaux mobiles. De plus plusieurs supports de communication en vue d'accroître l'efficacité de l'opération et en élargir le spectre sont prévus. Il en est ainsi de la pose d'affiches dans les établissements scolaires, la distribution de dépliants, la programmation d'un spot de sensibilisation dans les radios et télévisions et la mise en place d'un guide de référence pour le personnel de la santé. 
Encore une fois la maxime «mieux vaut prévenir que guérir» prend tout son sens 
 

Nezha Mounir
Mardi 18 Novembre 2014

Lu 914 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs