Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une bombe à la veille des J.O : Meriem Alaoui Selsouli soupçonnée de dopage




Une bombe à la veille des J.O : Meriem Alaoui Selsouli soupçonnée de dopage
Nos plus grosses chances de médailles, aux Jeux olympiques de Londres qui débuteront dans trois jours, se sont vraisemblablement envolées hier, dans la matinée lorsque une brève, émise par le quotidien sportif «L’Equipe», est tristement tombé dans le grenier à nouvelles. En effet, la référence en la matière « sportive »,  nous annonçait tout bonnement que la non participation de l’athlète marocaine Meriem Alaoui Selsouli (28 ans) aux J.O 2012 aux épreuves de 1500m et 5000m, avait été rendue effective de par un contrôle positif en tout début de mois, le 6 juillet à Paris lors du meeting d’Areva.
Le produit incriminé n’est autre, semble-t-il, qu’un diurétique de l’anse, le furosémide, utilisé pour traiter l’hypertension due à de l’insuffisance cardiaque congestive. Côté sportif, il est considéré comme dopant, car il a aussi les propriétés de dissimuler ou masquer, c’est selon, une prise d’anabolisants. 
Cependant, l’information aussi affirmative qu’elle soit, du moins pour ce qui est de la participation de Meriem aux J.O, ne serait confirmée  qu’après une contre-expertise afférente à cette affaire et donc à prendre avec des pincettes. 
La fédé d’athlétisme qui, elle aussi, a son mot à dire en cette triste circonstance, n’en a comme à son accoutumée, pipé aucun. La sage décision se comprend aisément puisqu’elle n’a toujours pas été saisie par l’IAAF qui au passage, n’a encore diffusé aucun communiqué. Même le CIO, qui par la voix de son président Jacques Rogge, avait confirmé samedi l’existence d’une demi-douzaine de cas suspects, n’a encore rien dit.
En attendant, la native de Marrakech, Meriem Alaoui Selsouli selon le coordonnateur de la commission technique à la FRMA, Abdelkader Kadda, s’entraine toujours en compagnie des autres athlètes convoqués aux J.O, à Ifrane. Ce dernier, contacté par Libé, a déclaré que les instances concernées n’avaient à ce jour encore rien fait parvenir à la FRMA. 
Sur sa lancée, il a trouvé tout de même bizarre que l’information soit ébruitée avant que d’être officielle et que le fait était certainement l’œuvre de quelques opportunistes travaillant dans ou avec des labos qui vendraient leurs sources aux plus offrants. Pour nous autres, à Libé tout en rejoignant Kadda et en nous référant à plusieurs cas de par le passé, comme celui de Adil Kouch, on estime que ces fuites ne sont pas le fruit du hasard puisque profitant toujours au même organe de presse qui en exploite la primeur souvent en dénigrant les individus incriminés.   
 On savait Meriem Salsouli, attendue au tournant par l’IAAF et ce depuis sa suspension de deux ans  (23 août 2009 au 23 août 2011) pour un contrôle positif à l’EPO où d’ailleurs elle avait clamé à qui voulait l’entendre son innocence. Elle risque cette fois, avec ce second contrôle positif qui reste à confirmer et surtout à officialiser par les instances de l’athlétisme, une suspension à vie pour être devenue une récidiviste. 
Selon le journal sportif, c’est à Paris, après son éclatante victoire parisienne sur le 1500m  où elle avait signé la meilleure performance mondiale de l’année du 1500 m (3’56”54),  que l’athlète marocaine du demi-fond  avait subi, trois contrôles inopinés effectués par des personnes mandatées par l’Agence française de lutte contre le dopage et dont au moins un, se serait avéré positif.
Pour Meriem Alaoui Selsouli, les J.O de Londres étaient sa dernière chance de se distinguer et de revaloriser une carrière qui semblait des plus prometteuses lorsqu’en 2002 elle obtenait le second podium des juniors  du 3000m à Kingston en Jamaïque. Avec la médaille d’or de Yassine Bensghir sur 1500m, le Maroc s’était classé en quatorzième position. Cette année, elle devenait vice-championne du monde  en salle sur 1500m à Istanbul.
 
 
 

Mohamad Jaouad Kanabi
Mardi 24 Juillet 2012

Lu 1741 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs