Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un véhicule du Polisario soufflé par une mine




Un véhicule du Polisario soufflé par une mine
15 membres de la milice du Polisario ayant décidé de rejoindre les forces marocaines stationnées près du mur de sécurité, avaient été pris en chasse par plusieurs véhicules du Polisario. Les 15 hommes qui étaient à bord de voitures tout terrain, roulaient en direction du mur de sécurité dans une tentative de rejoindre la mère patrie, lorsqu’ils furent pris en chasse par plusieurs véhicules appartenant aux forces du Polisario. La course-poursuite s’est prolongée tard dans la nuit de vendredi à samedi avant que que les véhicules des fuyards ne sautent sur des mines à quelques centaines de mètres de leur objectif. Deux d’entre eux furent tués sur le coup, alors que les autres étaient menottés par leurs poursuivants et conduits vers une destination. Selon le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf  qui a rapporté l’information, l’explosion aurait fait également cinq blessés. 
Les occupants des deux véhicules appartiendraient à une patrouille du Polisario partie pour une mission d’inspection de routine qui auraient, subitement décidé de s’évader vers le Maroc. Remarquée par des vigiles qui ont alerté la direction du Polisario, celle-ci a ordonné à l’une de ces colonnes proches de l’endroit de les prendre en chasse. De graves désaccords entre les membres de la patrouille et leurs chefs hiérarchiques seraient à l’origine de cette fuite collective, selon les mêmes sources.
Les membres de la patrouille en fuite étaient soupçonnés de chercher à constituer des cellules et fomenter des troubles dans les rangs du Polisario. Des accusations qui sont devenues l’arme dissuasive utilisée par les chefs du Polisario contre les récalcitrants et toutes les voix dissonantes dans les camps de Tindouf. Le second véhicule a été contraint de stopper net sa course pour éviter le champ de mines. Ses occupants ont été aussitôt arrêtés par la colonne du Polisario lourdement armée.  Les agents du DRS algérien ont alors donné des instructions fermes pour que l’incident soit médiatisé en prétendant que le véhicule a sauté au moment où il était en mission de contrôle des activités de contrebande près de la frontière marocaine. 

Ahmadou El-Katab
Lundi 29 Septembre 2014

Lu 2624 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs