Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un seul robinet pour six douars à Moulay Yacoub

Enclavés, Tamrat Laâdam, Guerzin, Laâsama, Ouled Yaagoub, Ouled Ali et Bib Errih souffrent le martyre




Un seul robinet pour six douars à Moulay Yacoub
Le pire des enclavements, c’est d’être à plusieurs centaines de mètres de la route nationale sans accès ni voies aménagées qui vous relient au reste du monde. 
Le pire de la « hogra », c’est de voir le président de la commune rurale réserver un traitement de faveur à un douar de quelques dizaines de familles tandis qu’il marginalise d’autres composés de  centaines de familles pour des raisons purement électoralistes. Visiblement, le ministre de l’Intérieur a son découpage territorial et ledit président le sien électoral.
Le 8 août 2011, « Libé » avait traité le sujet de la pénurie d’eau potable et du déficit en infrastructures et services de base dans six douars (Tamrat Laadam, Guerzin, Laâsama, Ouled Yaâgoub, Ouled Ali et Bib Errih) relevant de la commune rurale Sebaa Rouadi à Moulay Yacoub. Trois ans après, le déficit est toujours là, visible à l’œil nu. Les images de désolation sont les mêmes ; des dizaines d’enfants s’empressent  devant le seul robinet qui approvisionne lesdits douars  sous un soleil de plomb.
Un château  d’eau d’une capacité de quatre tonnes et une fontaine publique avec un seul robinet réalisée au début des années 80 assurent encore l’approvisionnement en eau potable des lieux, faisant quotidiennement subir à plusieurs centaines de citoyens de pénibles heures d’attente.
D’après les derniers éléments recueillis auprès des services de l’ONEP à Moulay Yacoub,  le projet d’approvisionnement en eau potable desdits douars avance de manière satisfaisante puisque  les travaux de réalisation du réservoir et de la station de pompage ont été  faits en attendant l’adjudication du marché relatif au réseau de distribution à domicile dans un délai  proche.
Certains citoyens ont, quant à eux, fédéré leurs énergies au sein de l’Association Assabil pour la réforme et la gestion qui a œuvré pour faire avancer le projet. Elle a joué un rôle important dans  la mobilisation des habitants et la collecte de la contribution financière des familles fixée à 2600 DH par ménage sachant que le coût global du projet est de 4.600.000 DH.
Rencontrés par « Libé », ces habitants ont formulé des réclamations qui dépassent le souci d’approvisionnement en eau potable.
Outre la priorité de l’aménagement de la seule route reliant le douar au reste du monde, ils estiment indispensable de renforcer les infrastructures de l’école qui manque de clôture et se trouve actuellement en proie à des actes de vandalisme ciblant portes, fenêtres et  équipements.
Concernant le dossier sanitaire, ils se plaignent toujours de la qualité des services fournis par le centre de santé « L’Farfara » situé à quatre kilomètres de six douars peuplés.
«La seule structure sanitaire se trouve à quatre kilomètres de nos douars. De ce fait, bon nombre de patients et de femmes enceintes ont eu des complications sur le chemin du dispensaire où ils sont mal accueillis », s’est indigné un habitant du douar Tamrat Laâdam.
Pour les responsables de l’Association Assabil, il est temps de doter la région de structures sportives et culturelles afin de combler le déficit en programmes d’éducation et d’encadrement des enfants et des jeunes.

Abdelali Khallad
Mardi 19 Août 2014

Lu 585 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs