Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un rapport international appelle à fermer les camps de Tindouf


Un refuge privilégié pour les réseaux terroristes et les bandes criminelles



Le Centre international des études sur le terrorisme relevant de l’institut du Potomac dont le siège est à Washington, aux USA, a rendu public un rapport comportant un appel à donner la priorité à la fermeture des camps de Tindouf du fait des dangers qu’ils représentent de par l’accueil et l’hébergement de terroristes recherchés par la justice. Ces campements, révèle le rapport, sont le refuge de réseaux terroristes et de bandes criminelles. 
Le rapport a rappelé à ce sujet les opérations d’enlèvements perpétrées dans ces camps, notamment après l’enlèvement de trois ressortissants occidentaux appartenant à des organisations humanitaires actives dans les camps. Le rapport a rappelé, également la déclaration des services mauritaniens de sécurité, selon laquelle ils auraient appréhendé deux membres du Polisario qui font partie du réseau ayant  exécuté l’enlèvement des citoyens occidentaux. 
Le rapport a indiqué qu’il n’y a pas d’autre choix que de démanteler les camps de Tindouf pour préserver la région contre les dangers terroristes, et ce, à travers la révision du statut juridique des camps dans le cadre du droit international. Le rapport a enfin attiré l’attention sur les nombreux obstacles qui entravent les efforts de lutte contre le terrorisme et le refuge qu’offrent ces camps pour couvrir les activités terroristes et aux terroristes fuyant la justice.
Notons que ce rapport coïncide avec de nombreuses plaintes déposées par les familles de Sahraouis disparus dans les camps de Tindouf. Pire, des fosses communes recelant les restes de plusieurs squelettes, ont été découvertes. Dans ces fosses dont certaines découvertes au centre du camp de Smara se trouvaient les ossements de personnes kidnappées et liquidées, de manière sauvage  par les tortionnaires du Polisario. Selon des sources des camps de Tindouf, ces génocides avaient été perpétrés contre des Sahraouis marocains enlevés  et liquidés au vu et au su de femmes, de vieillards et d’enfants pour la simple raison d’avoir refusé de se soumettre aux ordres des miliciens du Polisario qui attendaient la nuit tombée pour commettre leurs forfaits. Selon des sources confirmées, le Polisario garde de nombreuses fosses communes où seraient ensevelis des centaines de ceux qui ont osé s’insurger contre les tortionnaires ou auraient tenté, sans succès, de fuir les camps, et la découverte de ces fosses communes a été révélée après la visite de Ban Ki-moon dans la région.


A.E.K
Lundi 4 Avril 2016

Lu 1416 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs