Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un programme en cinq axes : Le développement économique à la tête des priorités du nouveau gouvernement




Le nouveau Premier ministre Saad Eddine El Othmani a présenté mercredi au Parlement les grandes lignes du programme de son gouvernement, qui donne la priorité au développement économique et social du pays.
Après avoir rendu hommage au travail accompli par son prédécesseur Abdelilah Benkirane, il a annoncé la «poursuite des réformes», notamment les programmes sectoriels de l'économie (industrie, agriculture et tourisme), le «renforcement du soutien aux couches défavorisées» et la lutte contre le chômage.
A court terme, l'une des priorités sera l'approbation de la loi de Finances 2017, retardée en raison du blocage des négociations autour de la formation de la nouvelle majorité gouvernementale.
Le chef du gouvernement a, de même, souligné la poursuite du soutien de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), ainsi que l’amélioration des conditions de mise en oeuvre des initiatives visant le soutien aux veuves et le fonds d’entraide familiale par le biais de la simplification des procédures et la révision des mesures et des conditions pour pouvoir en bénéficier afin d’augmenter le nombre effectif des femmes bénéficiaires et d’élargir le nombre de celles qui en bénéficient en y intégrant les femmes abandonnées.
Il a, en outre, souligné la réalisation du taux de 7 % des postes d’emploi au profit des personnes en situation de handicap et le lancement de la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre relative à la protection des droits des handicapés.
Le chef du gouvernement a, d’autre part, souligné l’activation de la stratégie nationale d’immigration et d’asile et le soutien des mesures destinées à faire bénéficier les migrants résidant au Maroc de tous leurs droits énoncés dans les chartes internationales approuvées par le Royaume, en particulier dans les domaines de la santé et de l’enseignement.
D'autre part, Saad Eddine El Othmani a indiqué que le gouvernement œuvrera à élaborer un plan d’exécution pour la concrétisation du programme relatif à la réduction des disparités sociales et spatiales dans le monde rural étalé sur 7 ans avec une enveloppe budgétaire qui s’élève à 50 milliards de dirhams, basé sur un partenariat entre les secteurs ministériels et les institutions, les régions et les collectivités territoriales.
Le gouvernement ambitionne de permettre aux stagiaires de la formation professionnelle post-baccalauréat de bénéficier d'une bourse d'études aux mêmes conditions et mécanismes inhérents à la bourse universitaire, a indiqué, par ailleurs, le chef du gouvernement, ajoutant qu'il sera également procédé à la formation de plus de 143.000 personnes à besoins spécifiques et de stagiaires en milieu carcéral.
Dans le domaine de la santé, il a souligné que le programme gouvernemental (2017-2021) vise à parachever les chantiers de réforme et les programmes adoptés par l’ancien gouvernement, en particulier, la couverture médicale globale, le renforcement de l’accès aux services de santé et la réforme du secteur de la santé publique.
Dans ce sens, il a fait savoir que la généralisation de la couverture médicale sera élargie à ceux qui exercent des professions libérales (médecins, notaires, pharmaciens, avocats, ingénieurs-architectes, etc.), ainsi qu’aux ouvriers autonomes (agriculteurs, marins, artisans, professionnels des transports, maçons, etc.) et ayants-droit, précisant que ceci permettra d’asseoir une couverture graduelle qui bénéficiera à environ 5 millions de citoyens et ayants-droit à l'horizon 2018.
En matière d’accès des catégories pauvres et moyennes à l’habitat décent, le gouvernement procédera à la construction de 800.000 habitations à l’horizon 2021 en vue de résorber le déficit en logement et d’endiguer toutes les formes de l’habitat insalubre, a-t-il signalé.
Le gouvernement, a-t-il poursuivi, veillera également à traiter 50% des cas de familles habitant les bidonvilles (120.000 familles), à l’horizon 2021, dans le cadre du programme national «Villes sans bidonvilles», en plus de la mise à niveau urbaine des quartiers anarchiques pour améliorer les conditions d’habitat de quelque 200.000 familles.
Le gouvernement conclura des accords en vue du traitement de 37.000 habitations menaçant ruine et procédera à l’activation du rôle de l’Agence nationale de la rénovation urbaine et de la réhabilitation des constructions menaçant ruine, a-t-il indiqué.
En matière d’accès des jeunes au sport, une politique volontariste efficiente leur sera destinée à travers la mise en œuvre de la stratégie nationale intégrée pour les jeunes, selon une approche participative, a-t-il estimé, ajoutant que cela passera également par la mise en branle du Conseil consultatif des jeunes et de l’action associative, ainsi que par la qualification des infrastructures de 1.000 maisons de jeunes, des centres de formation et de camping, des centres d’accueil et de l’enfance, outre la conclusion de partenariat avec les parties concernées.
Le gouvernement œuvrera à permettre à un million d’enfants de bénéficier du programme national des campings et à mettre à niveau les conditions d’accueil dans les espaces qui leur sont dédiés.
Concernant le volet de la promotion et de l’accès à la culture et au secteur de l’information et le renforcement du rayonnement culturel du Royaume, Saad Eddine El Othmani a indiqué que le gouvernement compte asseoir une stratégie culturelle nationale et lancer une politique linguistique intégrée, ayant pour fondements le renforcement des deux langues nationales officielles : l’arabe et l’amazigh, dans un cadre préservant l’unité et garantissant la diversité, ainsi que la protection des dialectes, tout en s’ouvrant sur les langues étrangères, les autres cultures et civilisations.
Il s’agira de la diversification et de l’enrichissement du paysage audiovisuel et cinématographique marocain, du renforcement des subventions destinées à la presse, de la consolidation des mécanismes de protection de la propriété intellectuelle, des droits d’auteur et des droits connexes, a-t-il fait remarquer.
Le gouvernement se penchera aussi sur le renforcement de la place du secteur audiovisuel public, de l'Agence Maghreb Arabe Presse et du secteur cinématographique, a-t-il affirmé.
Le chef du gouvernement a également réaffirmé la priorité de son gouvernement de défendre «l'intégrité territoriale» et «clore définitivement le conflit artificiel» autour du Sahara.
'’L’action du gouvernement dans le domaine diplomatique s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la vision stratégique de S.M le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, concernant le positionnement du Maroc et ses intérêts suprêmes ainsi que ses partenariats sur le plan régional, continental et international’’, a-t-il indiqué .
«Le gouvernement œuvrera au renforcement de l’effort diplomatique pour la défense de la question nationale, pour faire face aux ennemis de l’unité nationale et territoriale et clore définitivement le conflit artificiel autour des provinces du Sud», a souligné le chef du gouvernement ajoutant que l’action du gouvernement portera aussi sur la mobilisation des moyens diplomatiques pour renforcer le rayonnement du Maroc à l’international et son positionnement en tant qu’acteur régional sur le plan arabe, islamique, africain et méditerranéen, l’immunisation de ses intérêts stratégiques, l’élargissement du cercle de ses alliés et la diversification de ses partenaires économiques à travers le monde.
Le gouvernement va également œuvrer pour que le Maroc continue à remplir son rôle responsable dans la région étant donné qu’il constitue un facteur de sécurité, de stabilité et d’équilibre et une source de rayonnement dans la région arabo-islamique et en Afrique, à la faveur de son modèle politique, de gestion du champ religieux et de défense des causes de la Oumma, l’indépendance de l’Afrique et son droit à construire son propre modèle de développement, a-t-il dit soulignant que le gouvernement agira de même en vue de renforcer les capacités d’un accompagnement diplomatique et extérieur en vue de faire face aux différentes problématiques transfrontalières telles les questions des réfugiés et de la migration, le trafic de drogue et d’armes, les réseaux de la traite humaine, les groupes armés, les mouvements menaçant la paix régionale et internationale, les questions de l’environnement, et la contribution à la restructuration des organisations régionales et internationales.
S’agissant de la question palestinienne, il a indiqué que la place de cette question sera renforcée dans la politique étrangère du Maroc, ajoutant que le gouvernement, sous la conduite de S.M le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, Président du comité Al-Qods, poursuivra son adhésion aux efforts internationaux en vue de parvenir à une solution juste, globale et permanente de la question palestinienne, à même de garantir l’édification d’un Etat palestinien indépendant avec Al-Qods Asharif pour capitale et d’accompagner les efforts inlassables du Souverain pour soutenir les Maqdessis et préserver l’identité d’Al-Qods Asharif et son cachet spirituel, civilisationnel et démographique.
Concernant les Marocains du monde, le chef du gouvernement a passé en revue une série de mesures, au service de cette diaspora, destinées à défendre leurs droits et protéger leur identité culturelle et religieuse, notamment la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles visant l’implication des Marocains du monde dans les institutions nationales, l’accélération de la promulgation de la loi constituant le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, le parachèvement du chantier de la réforme consulaire et du processus de modernisation et d’amélioration des services consulaires et sociaux au profit des membres de la communauté marocaine à l’étranger selon un plan d’action approprié tout en accordant un intérêt à la préservation de l’identité nationale des générations montantes.
Le chef du gouvernement a affirmé que la protection des mineurs marocains non accompagnés bénéficiera d’un intérêt accru du fait qu’ils constituent une catégorie exposée à l’exploitation des bandes de la traite des êtres humains ou des groupes de prosélytisme ou extrémistes, ajoutant que le gouvernement s’attelera également à améliorer et mettre en œuvre les conventions de sécurité sociale et de la main-d’œuvre conclues actuellement avec 14 pays et les élargir pour englober d’autres pays.
Le programme gouvernemental doit faire l'objet d'un débat devant les deux Chambres du Parlement, et obtenir un vote de confiance de la première Chambre, attendu d'ici une semaine. Avec 240 sièges sur 395, le nouveau gouvernement détient une majorité confortable.

Saad Eddine El Othmani : La mise en œuvre de la démocratie participative doit guider l'action gouvernementale

L’action du gouvernement obéira à plusieurs principes, en particulier ceux ayant trait à la mise en œuvre de la démocratie participative, a assuré mercredi le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.
Dans une allocution prononcée au début du premier Conseil de gouvernement, il a fait observer que la consolidation de la démocratie participative se fera à travers la multiplication des consultations avec l’opposition, les syndicats, les partenaires économiques et sociaux et la société civile «dynamique, plurielle et diversifiée».

Examen de
la déclaration
gouvernementale


Une séance plénière de la Chambre des représentants sera consacrée, lundi 24 avril 2017 à partir de 15 heures, à l’examen de la déclaration gouvernementale.

Vendredi 21 Avril 2017

Lu 1242 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs