Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un mystérieux trou géant s’est formé dans le sol de Sibérie




Un mystérieux trou géant s’est formé dans le sol de Sibérie
L’histoire a de quoi susciter les spéculations les plus farfelues : un énorme trou est apparu dans le sol de Sibérie, et les scientifiques sont encore incapables d’expliquer comment cela a pu se produire. Si certains imaginent déjà une manifestation du passage d’extraterrestres dans la région, d’autres s’en tiennent à des hypothèses plus terre à terre, comme le réchauffement climatique. 
La crevasse est située à environ 30 km du champ d’exploitation gazière de Bovanenkovo, sur la péninsule de Yamal (un mot qui signifie ‘fin du monde’ en nénètse, la langue de la région). D’après les premiers calculs, elle mesure environ 80 mètres de large, mais sa profondeur n’est pas encore connue. Une équipe scientifique devrait étudier le terrain sous peu. En attendant d’en savoir plus, plusieurs hypothèses ont été émises.
Pour certains, c’est la chute d’un objet spatial comme une météorite, qui pourrait être en cause. Mais un porte-parole du ministère des situations d’urgence a rapidement écarté cette idée, sans donner de réelle explication : ‘Nous pouvons définitivement affirmer qu’il ne s’agit pas d’une météorite. Pas de détails pour le moment’, a-t-il déclaré. 
Pour d’autres, l’explication reposerait sous terre. Il pourrait s’agir d’un gouffre créé par l’effondrement de la roche situé sous la surface, mais dont les causes sont encore obscures.
C’est la théorie de l’explosion qui parait pour le moment la plus valable, notamment en raison des débris qui jonchent le sol autour du trou, et de la géologie de la zone. La péninsule de Yamal est en effet la première région gazière de Russie, et l’exploitation de Bovanenko est l’un des principaux maillons de la production de gaz à destination du monde entier. 
Selon Anna Kurchatova, du Centre de recherche scientifique sub-arctique, un mélange d’eau, de sel et de gaz aurait pu entraîner une explosion souterraine. Le tout serait le résultat du réchauffement climatique, explique le Siberian Times. Il y a environ 10.000 ans, la zone était recouverte d’une vaste étendue d’eau salée. Selon la chercheuse, le sel marin se serait par la suite mélangé au gaz et au sable accumulés dans la glace. 
En faisant fondre le permafrost, le réchauffement climatique aurait entraîné l’expulsion de ce gaz, un phénomène comparable à l’ouverture d’une bouteille de champagne. Une étude plus poussée du terrain pourrait permettre de confirmer l’une des hypothèses.

Samedi 2 Août 2014

Lu 810 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs