Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un mort dans des heurts entre pro et anti-Morsi au Caire

79 partisans de Morsi condamnés de 5 à 10 ans de prison




Un mort dans des heurts entre pro et anti-Morsi au Caire
Une personne a été tuée dans la nuit de mercredi à jeudi lors d’affrontements au Caire entre partisans et opposants au président islamiste Mohamed Morsi destitué par l’armée, ont indiqué des responsables des services de sécurité égyptiens.
Quatre personnes ont en outre été arrêtées lors de ces heurts qui ont éclaté en marge d’une manifestation pro-Morsi, ont précisé ces responsables.
Depuis que l’armée a destitué et arrêté le 3 juillet le seul chef d’Etat jamais élu démocratiquement du pays, policiers et soldats répriment les manifestations de ses partisans qui crient au “coup d’Etat”.
 Cette campagne s’est soldée par plus de 1.400 morts et 15.000 arrestations, dont la quasi-totalité de la direction des Frères musulmans, l’influente confrérie de M. Morsi récemment déclarée “terroriste”.
Les manifestations d’islamistes devraient se poursuivre à l’approche de l’élection présidentielle des 26 et 27 mai.
L’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi, qui a destitué M. Morsi, est assuré de remporter le scrutin tant l’implacable répression qu’il a engagée contre les islamistes est populaire dans une majorité de l’opinion publique et en l’absence de rival crédible.
Un tribunal égyptien a condamné mercredi 79 partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi à des peines de 5 à 10 ans de prison pour des violences meurtrières durant l’été, a-t-on appris de source judiciaire.
 Onze condamnés ont écopé de 10 années de prison ferme, 13 autres de sept années et les 55 restants de cinq années, après avoir été reconnus coupables d’avoir participé à Alexandrie, sur la côte méditerranéenne, à des affrontements avec des opposants au chef d’Etat destitué par l’armée ayant fait 12 morts en juillet, selon la même source.
Ces nouvelles condamnations interviennent sur fond de répression des pro-Morsi menée par les autorités dirigées de facto par l’armée, une campagne qui a fait en dix mois plus de 1.400 morts et quelque 15.000 arrestations. En outre, des centaines d’islamistes présumés ont été condamnés à la peine capitale à l’issue de procès expéditifs qui ont déclenché un tollé international.
Les procès de masse d’islamistes se sont récemment multipliés en Egypte où les autorités se sont lancées dans une véritable guerre judiciaire notamment contre les Frères musulmans, l’influente confrérie de M. Morsi récemment déclarée “terroriste”. 

Vendredi 16 Mai 2014

Lu 469 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs