Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un inspecteur de police déféré devant la justice à Agadir

Soupçonné d'avoir divulgué le secret professionnel et couvert une personne recherchée




La Brigade nationale de la police judiciaire a présenté, mercredi, au parquet général près le tribunal de première instance d'Agadir un inspecteur de police exerçant dans le district provincial de la sûreté de Tata soupçonné d'avoir divulgué le secret professionnel et couvert une personne recherchée, et de non dénonciation, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) relayé par l’agence MAP.
Selon les premiers éléments de l'enquête, ledit inspecteur de police a divulgué un secret professionnel relatif au déroulement d'une enquête dans une affaire de trafic de drogue et couvert les activités illégales du suspect impliqué dans cette affaire, en plus de la non-dénonciation des crimes qui lui sont reprochés, précise la même source, ajoutant que le fonctionnaire a été déféré devant la justice.
Le communiqué ajoute que le suspect (A.B), qui a été lui aussi présenté à la justice, a de nombreux antécédents judiciaires et a été arrêté sur la base de trois mandats d'arrêt émis à son encontre par les services de la sûreté nationale qui le soupçonnent d'être impliqué dans des affaires de trafic des drogues dures et de non obtempération.
Cette affaire s'inscrit dans le cadre des efforts continus que déploie la Direction générale de la sûreté nationale en vue de moraliser le secteur de la sûreté et d’asseoir les mécanismes de l'honnêteté et de la droiture et traduit l'approche sécuritaire tendant à lutter contre le crime sous toutes ses formes, indique la DGSN.
Dans un autre communiqué, cette dernière a indiqué, par ailleurs, que vingt et une personnes ont été tuées et 1.593 autres blessées, dont 77 grièvement, dans 1.174 accidents de route survenus en périmètre urbain durant la semaine allant du 6 au 12 juillet courant.
Ces accidents sont dus principalement au défaut de maîtrise des véhicules, à l'inadvertance des piétons et des conducteurs, l'excès de vitesse, le non-respect de la priorité, le non-respect des feux de signalisation et du stop, le changement de direction sans usage du signal, le changement de direction non-autorisé, la circulation sur la voie de gauche et en sens interdit, la conduite en état d'ivresse et le dépassement non autorisé.
S'agissant du contrôle et de la répression des infractions de la circulation et du roulage, les services de sûreté ont enregistré 29.349 infractions et rédigé 10.880 procès-verbaux soumis au parquet général, alors que 18.469 amendes ont été recouvrées.
Par ailleurs, la DGSN souligne que les sommes perçues ont atteint 6.417.650 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 4.235 véhicules, de la saisie de 6.444 documents et du retrait de la circulation de 201 véhicules.

Vendredi 17 Juillet 2015

Lu 2157 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs