Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un hommage rendu à la sage-femme




Un hommage rendu  à la sage-femme
La sage-femme contribue, grâce à ses efforts considérables et ses responsabilités professionnelles, à la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale, à la promotion de la santé reproductive et surtout à l’humanisation de toutes les prestations offertes aux femmes au niveau de toutes les structures de santé quel que soit leur niveau, souligne le ministère de la Santé à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la sage-femme fêtée le 5 mai de chaque année. 
La commémoration de cette journée, ajoute le ministère dans un communiqué parvenu à la MAP, a certainement une haute signification pour prendre “encore une fois conscience du rôle capital de la sage-femme dans l’accélération de la réduction des décès et d’incapacités maternels et néonatals”.
Durant la vie de chaque femme, les domaines d’intervention de la sage-femme sont nombreux : outre la planification familiale, la sensibilisation de la femme enceinte, des populations locales, la sage-femme surveille la grossesse, suit son évolution, gère l‘accouchement et joue un rôle important dans la prévention des complications obstétricales et la participation active dans leur prise en charge médicale.
En cette Journée mondiale de la sage-femme, le ministère lance un appel solennel “pour applaudir toutes ces personnes dévouées qui travaillent au-delà de leurs strictes obligations, le plus souvent dans des circonstances difficiles et avec des ressources limitées, pour dispenser des soins de santé maternelle et néonatale de qualité aux femmes partout dans le Royaume”.
A moins de 600 jours de la date butoir des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD 2015), l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale s’avère cruciale.
“Certes, pour y parvenir, le ministère de la Santé a concocté depuis 2012 un plan d’action visant à renforcer l’accès aux soins et à réduire les disparités entre les milieux urbain et rural et ambitionne de réduire la mortalité maternelle à 50 pour 100.000 naissances vivantes d’ici 2016 contre 112 en 2011”, souligne la même source.
Multiples et ambitieuses sont les attentes du Plan d’action 2012-2016 d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale par rapport au travail fantastique de la sage-femme.
Ainsi, le renforcement des compétences de la sage-femme, le respect de l’éthique et de la déontologie dans l’exercice professionnel et la mise à jour de la réglementation de la profession des sages-femmes pour la sécurisation de leur exercice sont tous des éléments qui méritent une attention particulière de la part de tous les intervenants pour faire de la sage-femme un vecteur de développement et de promotion de la santé maternelle et néonatale. 

Vendredi 9 Mai 2014

Lu 609 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs