Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un décès et deux blessés dans des tirs de kalachnikov sur un avion de ligne en approche à Peshawar

L’attaque intervient en représailles au lancement de l’offensive militaire dans le Waziristan du nord




Un décès et deux blessés dans des tirs de kalachnikov sur un avion de ligne en approche à Peshawar
Une passagère a été tuée et deux stewards blessés par des tirs d'inconnus sur un avion de ligne qui allait atterrir à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan où les talibans ont promis de venger l'offensive militaire lancée contre eux il y a dix jours. L'appareil de la compagnie publique Pakistan International Airlines (PIA) en provenance de Ryad avec plus de 170 passagers à bord, a été attaqué mardi soir peu avant minuit alors qu'il était en phase d'approche, a déclaré un porte-parole de PIA, Mashud Tajwar. Il se trouvait alors à une altitude comprise entre 50 et 150 mètres selon lui, et non 1.500 comme l'avait au départ affirmé la police. 
La catastrophe a été évitée de peu grâce au sang-froid du pilote "qui est parvenu à poser (l'appareil) sans encombres", a expliqué un haut responsable policier, Najeeb Ur Rehman. Mais "une passagère et deux stewards ont été blessés, et la passagère est décédée par la suite à l'hôpital", a précisé Tajwar. L'attaque n'était pas revendiquée en milieu de matinée, mais les regards se tournaient vers les rebelles talibans, qui ont promis de sanglantes représailles après le lancement il y a dix jours d'une opération militaire dans leur bastion tribal du Waziristan du nord.
Ils y ont notamment mis en garde des entreprises internationales et les compagnies aériennes, leur conseillant de mettre fin à leurs activités ou d'en subir les conséquences. Huit balles de kalachnikov ont été tirées sur l'avion alors que celui-ci se trouvait à quelque 5 km de l'aéroport, et l'ont atteint au niveau de la queue, selon un premier rapport balistique cité par Muhammad Faisal, un haut responsable de la police de Peshawar.
La police de Peshawar a lancé une chasse à l'homme pour tenter de trouver les assaillants aux alentours de l'aéroport, entouré de faubourgs populaires labyrinthiques d'où il peut être facile d'ouvrir le feu sur des appareils en approche. Les vols de l'aéroport international de Peshawar ont été brièvement suspendus, avant de reprendre normalement, ont indiqué PIA et l'Aviation civile pakistanaise.
Mardi également, les autorités avaient recensé le premier attentat suicide rebelle au Waziristan du Nord depuis le lancement de l'opération visant à y éradiquer les repaires des combattants islamistes talibans et d'Al-Qaïda, qui en avaient fait ces dernières années leur principal sanctuaire au Pakistan et qui a fait trois morts - deux soldats et un civil. L'attentat a été revendiqué par Ansar-ul-Mujahedin, une faction des talibans. 
L'armée affirme avoir à ce jour tué plus de 300 rebelles islamistes, un bilan impossible à confirmer de source indépendante. Les bombardements ont provoqué l'exode de plus de 470.000 Waziris du nord sur une population estimée à entre 500.000 et un million de personnes.
 

AFP
Jeudi 26 Juin 2014

Lu 108 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs