Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un comédien handicapé dans le rôle d’écrivain

La Compagnie Théâtre du Paradoxe présente “La Fêlure” d’après une nouvelle de Francis Scott Fitzgerald




Un comédien handicapé dans le rôle d’écrivain
Un décor simple sur la scène de la Fondation des œuvres laïques de Casablanca,  reflétant les chambres d’hôtel où Fitzgerald se retrouvait pour se questionner quant à sa propre existence. Une bouteille, un pistolet chargé, un canapé vétuste et ce personnage torturé, en proie au désespoir interprété par Jean Malbernard, comédien depuis plus de 15 ans. 
“La Fêlure”, oeuvre de l’auteur de “Gatsby le Magnifique” est initialement éditée en 1936 dépeignant un écrivain miné par l’alcool, les échecs et le doute. Il y relate son impossibilité d’écrire, défendant que” de toute évidence, vivre c’est s’effondrer progressivement”.
Sous la pression de son rédacteur en chef qui lui demande d’écrire, Fitzgerald en proie aux dettes et au désespoir revient sur les épisodes marquants de sa vie. C’est quatre ans avant sa mort que le spectateur perçoit un parcours brisé;  un écrivain contraint de produire des scénarios pour un cinéma qu’il méprise.  Depuis les fêtes grandioses de “ Gatsby le Magnifique”  jusqu’à cette chute lente et tragique où l’artiste ne parvient plus à écrire, cette autobiographie redonne vie aux années folles.
Dans “La Fêlure”, ce personnage solitaire et éméché est envahi par la culpabilité. Il fait face à ce monde dans lequel il ne se reconnaît plus et cette “ fêlure “ lui enlève  toute inspiration. Un texte autobiographique qui mêle ironie, humour noir, folie et mélancolie.
Interprété par Jean Malbernard, le comédien démontre de part son talent qu’un handicap n’empêche en rien de monter sur scène pour partager fièrement son talent et son art. Lorsque le public s’est levé pour saluer sa prestation, les applaudissements ont enterré son handicap pour mettre en valeur sa performance.
La pièce a été suivie d’un débat animé par le metteur en scène Cédric Laroche, ayant pour thème “Le handicap et/au travail” afin de sensibiliser sur les discriminations faites aux personnes handicapées. Cédric Laroche nous a précisé que, travaillant avec le manager Saad Akalay, il avait “ envie de véhiculer l’idée qu’un handicapé n’est pas seulement une personne avec des incapacités. Au contraire, je voulais sensibiliser le public, en choisissant le monologue. C’est une sorte de tournée, de campagne de sensibilisation sur le handicap et le travail”.
L’histoire de Saad Akaly et Cédric Laroche au Maroc ne semble pas terminée, car ils ont décidé de continuer leur aventure en espérant “animer des stages, ou peut-être de prochainement élaborer un spectacle en résidence avec de jeunes acteurs marocains pour créer un véritable brassage culturel”.  

Danaé Pol
Mardi 28 Janvier 2014

Lu 397 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs