Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un calme précaire à Gaza ménage l'espoir d'une solution durable




Un calme précaire  à Gaza ménage l'espoir d'une solution durable
 
La trêve tenait toujours vendredi matin entre Israël et le Hamas, au lendemain d'une journée calme marquée par un rassemblement à Tel Aviv de 10.000 personnes exigeant une solution durable au conflit.
Malgré les craintes que le cessez-le-feu, respecté depuis lundi, ne vole en éclat, les armes se sont à nouveau tues jeudi et Gaza est revenu à un semblant de vie aussi normale que possible, certains habitants ne cachant toutefois pas leur scepticisme face aux soubresauts des négociations et à la succession de cessez-le-feu éphémères.
Depuis le dernier accord du dernier, Israéliens et Palestiniens ont quitté Le Caire, où les seconds ont annoncé qu'ils seraient de retour samedi soir. 
L'Egypte, dont les relations avec le Hamas sont au plus bas, tente d'arracher aux deux parties aux exigences irréconciliables un compromis pour mettre un terme au cycle de violence à sa frontière.
Ses responsables font la navette entre négociateurs israéliens et palestiniens, les premiers réclamant la démilitarisation de l'enclave palestinienne et les seconds faisant de la levée du blocus imposé depuis sept ans par Israël à 1,8 million de Gazaouis une condition sine qua non à tout arrêt des hostilités.
A plusieurs reprises, les Palestiniens ont affirmé que les négociations avaient échoué en raison d'une reformulation de dernière minute opérée les Israéliens.
 Les deux parties se sont laissées jusqu'à mardi à 00H01 pour négocier.
 Elles pourraient se diriger vers un compromis qui confierait à l'Autorité palestinienne, tout juste réconciliée avec le Hamas, la responsabilité des futures négociations et des frontières de Gaza. 
De son côté, l’Egypte proposait, avant tout, un sursis avec l'obtention d'un cessez-le-feu permanent, invitant à de nouvelles discussions dans un mois où seraient discutés les principaux points de blocage: l'ouverture d'un port et d'un aéroport et la restitution par le Hamas des corps de deux soldats israéliens tués contre la libération de prisonniers palestiniens.
Le Caire propose enfin, que la zone tampon le long de la frontière entre Gaza et Israël soit graduellement rétrécie et placée sous la surveillance des forces de l'ordre de l'Autorité palestinienne. Quant à la levée du blocus, les points de passage fermés seraient ouverts aux termes d'accords entre Israël et l'Autorité palestinienne. 
 

AFP
Vendredi 15 Août 2014

Lu 82 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs