Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un accord de sauvetage de Chypre est intervenu au bout de la nuit à Bruxelles


La seconde banque du pays Laïki disparaît et les dépôts de plus 100.000€ lourdement taxés



Un accord de sauvetage de Chypre est intervenu au bout de la nuit à Bruxelles
Un accord pour sauver Chypre de la faillite a été trouvé dans la nuit de dimanche à lundi avec la zone euro et le FMI, qui prévoit des pertes pour les créanciers de la première banque du pays et la fermeture de la deuxième.
Le président chypriote Nicos Anastasiades, qui a négocié pied à pied pendant près de 12 heures à Bruxelles s'est dit "satisfait" de l'issue des négociations.
L'accord "met fin aux incertitudes concernant Chypre et la zone euro", a assuré lors d'une conférence de presse le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jeroen Dijsselbloem, alors que le pays était sous la menace d'une coupure des liquidités lundi par la BCE.
L'Eurogroupe a avalisé l'accord de principe trouvé un peu plus tôt par le président chypriote avec les dirigeants de l'UE et du FMI.
L'accord prévoit la disparition de la banque Laïki, la deuxième du pays, selon une source européenne. Les détenteurs d'actions, d'obligations et les dépôts au-dessus de 100.000 euros seront durement frappés, mais ceux avec des dépôts au-dessous de 100.000 euros ne seront pas touchés, selon une source européenne.
L'idée d'une taxe sur tous les dépôts bancaires, prévue dans le premier plan concocté en fin de semaine dernière, avait suscité un tollé. Elle a été abandonnée. "Il n'y a pas de taxe", a insisté une source.
Ce plan est proche de celui défendu la semaine dernière par le FMI, soutenu notamment par l'Allemagne, et qui avait été refusé par les autorités chypriotes.
Les Chypriotes devaient trouver les moyens de dégager 5,8 milliards d'euros nécessaires au déblocage des 10 milliards d'euros de prêt de l'UE et du FMI. Mais à des conditions qui satisfassent les bailleurs de fonds. Les tractations ont été très dures et ont duré toute la soirée.
En attendant, sur l'île, où les banques sont fermées depuis une semaine, les clients des deux plus grandes banques doivent composer avec une nouvelle limitation des retraits aux distributeurs à 120 euros par jour à la Bank of Cyprus, et 100 euros à la Laiki, selon l'agence CNA.

Libé
Mardi 26 Mars 2013

Lu 116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs