Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un accident causé par des actes de vandalisme : Un train déraille, l’hôpital Ghassani également




Un accident causé par des actes de vandalisme : Un train déraille, l’hôpital Ghassani également
Un train en provenance d’Oujda a été renversé jeudi à Fès, une demi-heure avant la rupture du jeûne, au niveau de la zone de Wislane, à proximité du quartier Dhar Mehraz. Aucun mort n’est à déplorer, fort heureusement, parmi les 400 passagers, mais des dizaines de personnes blessées ont été évacuées aux hôpitaux de la ville, essentiellement à l’hôpital Ghassani, situé à proximité du lieu de l’accident.  «Plus de peur que de mal, on n’a pas enregistré de mort, ni de blessé grave … », déclare à Libé le chef de gare de Fès-Médina. Et d’ajouter que cet accident est dû à un sabotage commis pour des raisons de vol … des personnes ont dû démonter près de 22 attaches (boulons), dont 11 successifs sur le côté gauche et cinq dispersés». La machine a ainsi perdu son équilibre et deux wagons ont été renversés. De nombreux responsables civils et militaires de la ville, notamment le wali de la région se sont rendus sur les lieux de l’accident. Les voyageurs ont été transportés d’urgence vers la gare ferroviaire de Fès-Médina. Les forces de l’ordre ont dû encercler le train pour éviter d’éventuels actes de cambriolage.   Plusieurs personnes, parmi les 28 victimes évacuées sur l’hôpital Ghassani, ont affirmé que l’administration de l’hôpital les a obligées à payer les frais médicaux, ce qui a provoqué de vives protestations contre ce qu’ils ont qualifié de «chantage, de négligence et d’irresponsabilité». Les autorités sont intervenues par la suite pour ordonner à l’administration de rembourser les citoyens ayant payé leurs frais. La police a ouvert, quant à elle, une enquête pour élucider les causes de cet accident ayant semé la panique parmi les voyageurs et les responsables.

Mustapha Elouizi
Samedi 4 Août 2012

Lu 978 fois


1.Posté par le manifestant. le 04/08/2012 19:14
L'entrée du train venant d'Oujda vers le centre de Fes-ville est dangereux. Des voyous de toutes catégories jettent des pierres contre les fenêtres des wagons, cassant les vitres et blessant les passagers. Donc il faut déployer une section des forces auxiliaires pour assurer l'entrée de ces trains en gare. Il va de soi que la direction de l'ONCF, interdit aux jeunes hommes de joue ni le foot, ni les cartes, ni même s'asseoir pour regarder le train passer.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs