Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un WAC inexistant corrigé par le Hilal




Un WAC inexistant corrigé par le Hilal
Le match amical entre le Wydad Casablanca et le Hilal saoudien, disputé mardi  au stade Prince Salman Bin Abdul Aziz à Riad, s’est soldé par la victoire des Saoudiens sur le score de 2 à 0.
Une rencontre donc pour jauger le niveau des joueurs, à l’approche du début du Championnat. Devant près de 5000  spectateurs, les hommes d’Abderrahim Talib se sont mesurés à l’une des meilleures formations du Championnat saoudien. Une différence de niveau a très vite été constatée sur la pelouse, malgré un bon début des Rouges. Mais ils  n’ont pas fait le poids contre un adversaire bien en place, qui a proposé une variété de jeu intéressante.
La première mi-temps a vu la domination des Saoudiens, ce qui a permis à Al-Zuri d’ouvrir le score à la 13 min profitant d’une faute de la défense des Rouges. Menés au score, les Wydadis ont  raté une occasion franche par Yassine Lakhal.
En deuxième mi-temps, les deux coachs ont procédé à plusieurs changements. De ce fait, le rythme a baissé surtout côté saoudien. Poussés par leurs supporteurs, les hommes de Sami Al-Jabir  ont failli aggraver l’addition. Le Wydad a eu beaucoup de difficultés à faire jeu égal avec le Hilal qui a doublé la mise suite à un but signé Nacer Sung à la 73ème min.
Une défaite qui devra servir de leçon au staff technique appelé à rectifier le tir tant qu’il est encore temps.
A noter qu’il s’agit du quatrième face à face entre le WAC et Al Hilal. Le Wydad n’est jamais parvenu à gagner le moindre match, se contentant d’un seul nul contre trois défaites.
Pour le compte de son deuxième match amical, le WAC devra affronter ce soir le club d’Al Ahly de Jeddah, sachant qu’il regagnera Casablanca vendredi.


Abourazzouk contrôlé positif

Le joueur du Raja de Casablanca, Hamza Abourazzouk, a été contrôlé positif. L’échantillon « A » avait révélé une substance non encore identifiée, en attendant le résultat de l’échantillon « B ».
Abourazzouk avait subi un contrôle anti-dopage à l’issue du match Maroc-Tanzanie, disputé à Marrakech et comptant pour les éliminatoires du Mondial 2014 au Brésil.
Abourazzouk, soutenu par son club, risque de six mois jusqu’à un an voire même deux ans de suspension si l’échantillon «B» s’avérait positif.

Asmaâ Khindouf (Stagiaire)
Jeudi 15 Août 2013

Lu 499 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs