Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Touria Boumehdi, une académicienne engagée dans la promotion de la richesse du dialecte marocain aux Etats-Unis




Le dialecte marocain n'est pas un simple outil de communication entre les Marocains, soutient Touria Boumehdi Tomasi. Pour cette professeure de langues à l'Université californienne de Stanford, il peut servir de moyen privilégié pour porter et promouvoir la culture riche et variée du Royaume aux Etats-Unis.
Interrogée sur l'effet des cours qu'elle dispense à travers la Darija auprès des étudiants et des Américains en général, cette native de Sidi Kacem tire un bilan plutôt réjouissant: "L'impact est vraiment énorme à telle enseigne que les cours ont beaucoup contribué à faire connaître le Royaume auprès de ceux qui connaissent peu le pays et sa culture".
Tout a commencé en 1981 quand la jeune étudiante a quitté Rabat pour la France, une licence en langue et littérature espagnoles en poche, afin de poursuivre ses études dans la prestigieuse Université de la Sorbonne Nouvelle. Six ans plus tard, elle obtient un diplôme d'études spécialisées en langues et civilisations orientales avec une thèse sur "Les Morisques et la littérature
aljamiada".
Touria se lance ensuite dans un autre domaine tout aussi intéressant, celui du commerce international où elle obtient un master de gestion à l'Université de Toulouse. Une distinction qui a valu à cette mère de deux filles un poste de professeure de marketing interculturel à l'Ecole supérieure de commerce à Toulouse de 1997 à 2012.
Voyant toujours grand, elle décide d'aller plus loin pour décrocher en 2010 un doctorat en littérature espagnole. De larges horizons s'ouvrent alors devant Touria qui intègre deux ans après la prestigieuse Université américaine de Stanford. Ce qui était jadis une idée est désormais une réalité : la chercheuse marocaine réalise enfin son rêve de faire connaître la riche culture du Royaume à travers sa langue dialectale unique.
Une expérience "passionnante" qui a commencé et qui se poursuivra et s'étendra avec notamment un programme consistant à organiser l'été prochain un séjour d'étudiants de Stanford au Maroc pour leur permettre d'apprendre l'arabe et de découvrir le Royaume et sa culture.

Mardi 8 Mars 2016

Lu 282 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs