Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tirs de roquettes sur Jérusalem et Tel-Aviv après des raids israéliens meurtriers sur Gaza

La Ligue arabe a appelé à une réunion d’urgence à l'ONU sur Gaza




Tirs de roquettes sur Jérusalem et Tel-Aviv après des raids israéliens meurtriers sur Gaza
Les salves de roquettes du Hamas palestinien ont repris mercredi vers Israël, visant notamment Tel-Aviv, en dépit de l'intensif pilonnage aérien israélien de la bande de Gaza, dans un engrenage susceptible de déclencher une offensive terrestre contre le territoire palestinien. Deux roquettes tirées vers Tel-Aviv, le coeur économique d'Israël, ont été interceptées en début de matinée par le système de défense antimissile Iron Dome, selon un porte-parole militaire. Trois autres engins ont atterri mercredi matin en Israël. 
Au total, 117 roquettes avaient été lancées mardi de Gaza, dont 45 ont été détruites en vol. Elles n'ont pas fait de victime. Tel-Aviv, Jérusalem et, pour la première fois Haïfa (nord d'Israël), ont été la cible de roquettes à longue portée M75 des organisations armées du territoire palestinien contrôlé par le mouvement islamiste Hamas. A Gaza, les hostilités se poursuivaient sans discontinuer.
Un Palestinien a été tué mercredi matin et un autre grièvement blessé par une frappe de drone israélienne sur le nord de la bande de Gaza. Ailleurs, une femme de 80 ans a été retrouvée morte dans les décombres de sa maison bombardée.
 Les derniers décès portent à 32 le nombre des tués palestiniens, dont quatre lors d'une attaque par la mer contre une base militaire du sud d'Israël, depuis le déclenchement de l'opération dans la nuit de lundi à mardi. Parmi les victimes civiles des raids, figurent trois femmes et cinq enfants, selon les services d'urgences de Gaza. 
L'aviation israélienne a effectué 160 raids durant la nuit de mardi à mercredi. Au total, elle a mené 430 attaques depuis le début de son offensive. Le cabinet de sécurité israélien a autorisé mardi le rappel de 40.000 réservistes en prévision d'une possible opération au sol. 
Sur la scène internationale, la Jordanie, qui a signé en 1994 un accord de paix avec Israël, a appelé mercredi à l'arrêt de "l'agression barbare" israélienne contre l'enclave palestinienne.
Le président palestinien Mahmoud Abbas avait demandé plus tôt à la communauté internationale d'"intervenir immédiatement pour arrêter la dangereuse escalade à Gaza et pour qu'elle fasse pression sur Israël. La Ligue arabe a appelé à la tenue d'une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations unies. "La poursuite des agressions de civils palestiniens par Israël est une violation flagrante du droit international humanitaire, des Conventions de Genève et des résolutions internationales sur la Palestine occupée". 
Parallèlement, l'Organisation de la coopération islamique (OCI), basée en Arabie saoudite, a annoncé la tenue d'une réunion ministérielle "extraordinaire" jeudi à Jeddah pour discuter "de la violente campagne israélienne contre la Palestine". 

AFP
Jeudi 10 Juillet 2014

Lu 438 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs