Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tinghir: La nouvelle province face à des dossiers épineux




La ville de Tinghir, nouvelle province, met ses principaux dossiers sur la table. Le prochain gouverneur devra remédier à l’inaction de l’ex-gouverneur d’Ouarzazate : anarchie sur le plan urbain, dilapidation des terrains collectifs, népotisme flagrant au sein des services de la municipalité et une enquête du ministère de l’Intérieur sans suite. Les habitants parlent, ainsi, d’une complicité inadmissible. Le tissu  associatif local, lui, ne désespère pas et continue son combat pour réhabiliter la ville dans ses droits. Après avoir dénoncé la situation qui prévaut au niveau local à travers de nombreux communiqués, les associations entendent passer à l’acte. Les responsables du ministère de l’Intérieur qui avaient dépêché une commission d’enquête, n’ont pas donné de suite. Pourtant, les violations étaient des plus flagrantes. Même le gouverneur de la province d’Ouarzazate qui voulait passer sous silence ces affaires, avait vers la fin décidé de les affronter. Mais c’est sans compter avec les manœuvres d’un président et membre de la Chambre des conseillers qui sait très bien comment s’y prendre. Les associations veulent ainsi manifester leur colère à travers un sit-in auquel elles ont appelé pour le 8 février prochain. La Fédération des Associations de développement de Tinghir, structure composée d’une cinquantaine d’associations, entend dénoncer les violations relatives aux opérations de cession de terrain par la municipalité et à l’habitat anarchique.
Preuves à l’appui, la FAD met en cause certaines violations au Code de l’urbanisme, au plan d’aménagement, à la charte communale et aux attributions et compétences de l’Agence urbaine qui a déjà signalé tous ces dépassements. « Si trois ministères émettent une circulaire commune au sujet de l’urbanisme et des normes d’aménagement, mais que des présidents de municipalités comme ceux d’Ouarzazate et Tinghir refusent d’appliquer, c’est parce qu’il y a encore d’autres procédures pour convaincre les commissions d’enquête spécialisées dans ce domaine», déplore un membre du bureau de la Fédération.

N. Z
Mercredi 28 Janvier 2009

Lu 5838 fois


1.Posté par naimi abderrahmane le 28/11/2009 14:43
La nouvelle province de notre village Tinghir joue un rôle très important pour nous les hommes de Tinghir car ce dernier fait ajout de plusieurs administrations pour nous, je crois que cette province fait un petit changement sur le territoire de notre place région Tinghir.

2.Posté par jerkou slimane le 15/05/2010 17:22
Je suis natif d' Amougher n Lalla Ima HAGHA ALI ..commune rurale d'Assoul. Avec la nouvelle province nos inspirations c'est la mise en route de la mise en valeur du Moussem de cette ZAOUIA trés importante dans l'histoire de la province .

3.Posté par Sam le 13/10/2011 03:16 (depuis mobile)
Tinghir avec ses routes magnifiques , son hôpital somptueux, ... mdr!!! Tinghir tu es belle dommage que les pouvoirs publics ne veulent pas s occuper de toi , un jour peut être inchalah

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs