Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Thomas Bach : “La lutte contre le dopage ne sera jamais terminée”




Thomas Bach : “La lutte contre le dopage ne sera jamais terminée”
"La lutte contre le dopage ne sera jamais terminée", a affirmé mercredi Thomas Bach, vice-président du Comité international olympique, qui a fait de ce sujet l'un des axes de sa campagne pour la présidence du CIO en septembre.
"On doit dire clairement que la lutte contre le dopage ne sera jamais terminée. On n'atteindra jamais un stade où il n'y aura plus de cas de dopage. Il y aura toujours des gens pour essayer de s'octroyer un avantage indu dans les compétitions sportives", a déclaré M. Bach, devant la presse étrangère, à Berlin.
"Nous devons nous fixer des objectifs réalistes en termes de lutte contre le dopage, comme un réseau de contrôle aussi serré que possible, pour dissuader tout délit, et ne jamais perdre de vu le but ultime qui est la protection des sportifs propres", a ajouté M. Bach, qui fait figure de favori pour succéder au Suisse Jacques Rogge en septembre, à Buenos Aires.
M. Bach a également estimé qu'il ne fallait surtout pas "se reposer" sur les succès des dernières années. "Chaque cas positif montre que la lutte fonctionne et qu'elle est menée avec sérieux, mais aussi qu'on n'a pas le droit de souffler, parce que la peur de la sanction ne sera jamais assez forte pour faire en sorte que plus personne ne pense" à se doper, a-t-il détaillé.
Les efforts doivent, selon lui, d'abord porter sur la recherche "pour accroître la durée pendant laquelle une substance peut être détectée".
De même, des contrôles mieux ciblés, en fonction de la discipline, des substances qui peuvent y être "utiles" et de la période à laquelle elles doivent être prises pour faire effet, permettraient de meilleurs résultats, sans avoir à augmenter leur nombre, qui s'élève déjà à des centaines de milliers chaque année. Il envisage enfin une augmentation des sanctions pour les athlètes convaincus de dopage à 4 ans au lieu de 2 lors de la première infraction.
Président du Comité olympique allemand, Thomas Bach fait partie des 6 candidats qui brigueront la présidence du CIO le 10 septembre à Buenos Aires. Ancien champion olympique d'escrime en 1976 à Montréal, il aura notamment pour adversaire l'ancienne star du saut à la perche, l'Ukrainien Sergeï Bubka.

Libé
Vendredi 2 Août 2013

Lu 177 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs